Rhône Troubles alimentaires : comment « nourrir l’estime de soi »

« Toute restriction alimentaire peut déclencher un TCA », alerte l’association Corps en révolte. Photo Progrès
« Toute restriction alimentaire peut déclencher un TCA », alerte l’association Corps en révolte. Photo Progrès

L’association « Corps en révolte » aide les personnes souffrant de différents TCA (troubles du comportement alimentaire) grâce notamment à des groupes de parole et des projets artistiques. Elle organise avec le centre de référence des HCL une rencontre destinée aux professionnels de santé à l’occasion de la journée mondiale des TCA, le 2 juin.

Les plus connus sont l’anorexie et la boulimie mais les TCA (troubles du comportement alimentaire) ne se limitent pas à ces deux pathologies. « Il en existe tout un panel comme l’hyperphagie, qui est de la boulimie sans le recours à des comportements compensatoires comme le sport et les vomissements ; l’orthorexie, une obsession pour la qualité nutritionnelle ou la potomanie, qui consiste à boire sans soif et énormément… et il est parfois difficile d’avoir un diagnostic pour ces pathologies », explique l’association Corps en révolte.

Groupes de parole et projets artistiques

Créée à Bron, en 2016, par 4 personnes souffrant de TCA, cette association accueille des femmes et des hommes de plus de 18 ans souffrant de n’importe quel TCA et propose des groupes de parole « entre pairs », en présentiel ou par visioconférence, des projets artistiques ou encore des ateliers coutures avec une styliste consultante en image pour « nourrir l’estime de soi ». « Notre association ne propose pas du soin mais prend soin des personnes », soulignent ses responsables.

Outre le partage d’expériences, l’association souhaite promouvoir l’information sur les TCA et lutter contre les jugements et les discriminations. Pour améliorer la prise en charge des patients, elle collabore avec des professionnels de santé et plus particulièrement ceux du Centre de référence des TCA des Hospices civils de Lyon avec lequel elle organise, pour la première fois à Lyon, une rencontre destinée aux professionnels, à l’occasion de la Journée mondiale sur les TCA, le 2 juin, autour du thème « Comprendre, soigner et agit ensemble ». Seront notamment évoqués les profils des patients, les parcours de soins, les croyances ou encore les régimes.

« Il faut faire passer le message très fort qu’il faut arrêter les régimes : toute restriction alimentaire peut déclencher un TCA », estime l’association Corps en révolte, soulignant que « cette maladie mentale représente la deuxième cause de mortalité prématurée chez les jeunes de 14 à 24 ans, juste après les accidents de la route ».

Contact par mail : corpsenrevolte@yahoo.com

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?