Métropole de Lyon Le maire de Grenoble chambre Lyon et relance la guerre des tacos

Le tacos, roi de la street food, trouve ses origines dans la banlieue lyonnaise. Photo Progrès/Joël PHILIPPON
Le tacos, roi de la street food, trouve ses origines dans la banlieue lyonnaise. Photo Progrès/Joël PHILIPPON
Éric Piolle, à qui l'on prête des ambitions présidentielles, s'est illustré à plusieurs reprises dans sa maîtrise de la petite phrase qui "buzze" sur les réseaux sociaux. Photo Progrès/Bureau IG -Coralie DREYER
Éric Piolle, à qui l'on prête des ambitions présidentielles, s'est illustré à plusieurs reprises dans sa maîtrise de la petite phrase qui "buzze" sur les réseaux sociaux. Photo Progrès/Bureau IG -Coralie DREYER
Le tacos, roi de la street food, trouve ses origines dans la banlieue lyonnaise. Photo Progrès/Joël PHILIPPON Éric Piolle, à qui l'on prête des ambitions présidentielles, s'est illustré à plusieurs reprises dans sa maîtrise de la petite phrase qui "buzze" sur les réseaux sociaux. Photo Progrès/Bureau IG -Coralie DREYER

C'était une blague du 1er avril mais le sujet ne fait jamais rire les puristes : sur Twitter, le maire écologiste de Grenoble relance une polémique sur l'origine du tacos.

Il aurait voulu créer une polémique qu'il ne s'y serait pas pris autrement. Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle s'est fendu d'un Tweet qui n'a pas manquéde faire réagir les puristes de la street-food.

Et 1er avril ou pas, ça ne fait pas rire tout le monde sur les réseaux sociaux. Le sujet est sensible.

"Madame, Monsieur, après de longues discussions, j'ai le plaisir de vous annoncer que le #1erAvril est l'unique jour de l'année où on a le droit de dire que le Tacos est lyonnais."

Chauvinisme culinaire

Car Eric Piolle en est convaincu : le «French tacos», qui cartonne à travers le monde, serait d'origine grenobloise. Il s'était même mis en scène dans une vidéo, en pleine campagne pour sa réélection, en train de confectionner un sandwich.

Ce à quoi David Kimelfeld, l'ancien président de la Métropole, lui avait alors répondu : « Cher Éric Piolle, notre chauvinisme local m’oblige à vous rappeler que le #tacos a été inventé à Vaulx-en-Velin. Wikipédia l’appelle même "tacos de Lyon", et tout le monde sait que ce qui est écrit sur Wikipédia… #sansrancune #SauceGruyere»

Car oui, à 100 km de Grenoble, les Lyonnais sont formels : le tacos, roi de la street food, trouve ses origines dans la banlieue lyonnaise. C’est même la conclusion de Bastien Gens, auteur d’un documentaire très fouillé sur le phénomène.

Entre Lyon et Grenoble, la guerre du tacos est loin d'être terminée.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?