Gastronomie Les saucissons de Lyon ont désormais leur confrérie

Gérard Gutierrez entend convertir tous les Lyonnais aux apéros saucisson.  Photo Progrès /Dominique CAIRON
Gérard Gutierrez entend convertir tous les Lyonnais aux apéros saucisson.  Photo Progrès /Dominique CAIRON

Ce samedi, quai Augagneur Gérard Gutierrez, président de la confrérie des saucissons de Lyon, proposait une dégustation.

Qui ignore qu’à Lyon, le saucisson est une institution ? Une charcuterie, qui, sous les noms hétéroclites de saucifflard, de bandards ou du diminutif de sosse, est toujours l’invité aux apéros lyonnais. D’ailleurs ne dit-on pas saucissonner ! Les Français en consomment 70 000 tonnes par an et il en est fabriqué 110 000 tonnes chaque année dont un tiers dans notre région.

Avec plus de 30 sortes de saucissons, du saucisson sec au saucisson brioché, pistaché, rosettes ou sabodet, saucisson cuit… et autres), comment se fait-il que cette passion pour le saucisson n’ait pas sa confrérie, où les passionnés saucissonneurs se retrouveraient pour célébrer l’emblématique charcuterie lyonnaise ? C’est la question que se posait Gérard Gutierrez qui vient de créer la Confrérie des saucissons de Lyon. « J’ai souhaité, pour marquer la convivialité de la consommation d’un tel produit du patrimoine lyonnais, ne pas habiller les dignitaires de grandes capes et grands chapeaux, comme la plupart des autres confréries, mais garder l’image amicale des “copains” en ayant juste un grand tablier noir marqué au logo de Guignol tenant, non pas son bâton, mais un saucisson. Un béret noir sur la tête complétera la tenue. » Puis Gérard Gutierrez explique la fabrication du produit : « Le moment le plus spécifique dans la fabrication d’un saucisson est “l’embossage”, c’est le remplissage du boyau par ce que l’on nomme la mêlée, mélange haché viande et gras, puisqu’il ne doit y avoir aucune bulle d’air, sous peine de rater son saucisson. »

C’est au marché quai Augagneur que Gérard Gutierrez est venu présenter ses saucissons au food truck, La Brigade des Gones, où il était l’invité du chef Christophe Geoffroy : « Nous serons présents dans tous les événements festifs d’entreprises, gastronomiques, salons, congrès où nous représenterons notre ville de Lyon, tant en France qu’à l’étranger », prévient Gérard Gutierrez, qui compte bien ensaucissonner la ville !

La Confrérie des saucissons de Lyon, Gérard Gutierrez, Tél. 06.07.75.16.48.

De notre correspondant Dominique CAIRON

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?