Lyon Food Society, le futur food-court de la Part-Dieu, dévoile ses premiers noms

À l’intérieur de Food Society.  Photo Progrès /DR
À l’intérieur de Food Society. Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
Photo Progrès /DR
À l’intérieur de Food Society.  Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR Photo Progrès /DR

Onze kiosques, un bar, une terrasse, le tout sur 3 000 m² : on en sait un peu plus sur l’énorme projet Food Society, qui doit ouvrir au printemps 2021 au cœur du centre commercial de la Part-Dieu.

Et un food-court de plus pour Lyon. Après la Commune (Lyon 7e), le Heat (Lyon 2e) et Food Traboule (Lyon 5e), Food Society est dans les starting-blocks. Annoncé de longue date, l’immense ensemble (11 kiosques, bar, terrasse, sur 3 000 m²) dans le centre commercial de la Part-Dieu promet une ouverture au printemps 2021, « en fonction des annonces gouvernementales et de l’évolution de la crise sanitaire ».

La Mère Brazier, Aklé, Blend…

Porté par Moma Group, Virginie Godard, Sidel et Unibail-Rodamco-Westfield, le lieu, qui aura un jumeau du côté de Paris-Montparnasse, proposera « le meilleur de la street-food locale ». Dans la sélection de Virginie Godard, qui a dévoilé les premiers noms, on trouve notamment l’épicerie comptoir de La Mère Brazier (deux étoiles au Guide Michelin pour le chef Mathieu Viannay) avec une offre boulangerie et sandwichs.

Le comptoir à falafels Taybe, imaginé par les équipes d’Aklé, déjà au rendez-vous des Nuits Sonores et implantées aux Halles Bocuse, mettra le Liban à l’honneur.

Troisième adresse : Blend. Il s’agira, après cinq restaurants à Paris, d’une première ouverture lyonnaise pour ces spécialistes des « smash burgers ».

Zéro plastique

En outre, Food Society promet « un système inédit de commandes digitales » pour pouvoir commander chez l’un une entrée, chez l’autre un plat, chez un autre un dessert ou une boisson. L’enseigne a pris aussi un engagement « zéro plastique » : uniquement de la vaisselle non jetable et un packaging recyclable pour la vente à emporter et la livraison.

Le décorum, pensé par Lionel Jadot comme un « labyrinthe organique », est décrit tel « un lieu de vie animé au quotidien autour de nombreux rendez-vous » : évènements avec des acteurs locaux, DJ Set, ateliers, lives, expositions ou dégustations.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?