Lyon 7E L’îlo, dernier restaurant routier de la ville, a fermé ses portes

Le lieu, qui proposait un service de cafétéria et de restauration a fermé ses portes le 31 décembre dernier. Photo David TAPISSIER
Le lieu, qui proposait un service de cafétéria et de restauration a fermé ses portes le 31 décembre dernier. Photo David TAPISSIER

Il était l’ultime survivant lyonnais de la liste des 250 restaurants autorisés à ouvrir. L’Ilo, basé au sein du port de Gerland et géré par la société Sogeres a fermé ses portes le 31 décembre. Et pas de projet de reprise pour le moment.

Le 4 novembre, sous la pression des syndicats de conducteurs routiers et des organisations de transporteurs, le gouvernement annonçait l’ouverture de 250 restaurants routiers sur le territoire national. Aux côtés de la Brasserie P32 à Corbas et du Relais de la Bascule à Dardilly, un lieu à Lyon : l’Îlo.

Seul et unique point de restauration au sein du port lyonnais , il est géré par la société Sogeres et inter-entreprise propose une offre de restauration sur place et de vente à emporter, de réception, traiteur et même des plateaux-repas. Mais tout cela, c’est désormais au passé.

Les gérants sont partis à la retraite

L’établissement situé rue de Dole, a fermé ses portes à la suite du départ en retraite des gérants. Et du côté de la CNR, pour le moment, aucun projet ne se dessine.

Définitivement ? Il est encore trop tôt pour le dire car la situation économique actuelle est instable, mais ce qui est certain, c’est que la petite terrasse restera dans les semaines à venir.

Les camionneurs qui avaient leurs habitudes là-bas devront quitter le port pour se restaurer… et la préfecture mettre à jour sa liste.

David Tapissier

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?