Lyon | Gastronomie La maison Sève devient une “Entreprise du patrimoine Vivant

Richard Sève est passionné depuis son plus jeune âge  par l’art de la pâtisserie.  Photo DR
Richard Sève est passionné depuis son plus jeune âge par l’art de la pâtisserie.  Photo DR

Richard et Gaëlle Sève ont uni leurs talents pour créer la Maison Sève, qui compte aujourd’hui plusieurs boutiques et un musée du chocolat à Limonest. Tous deux se voient aujourd’hui récompensés par l’attribution d’un prestigieux label.

La Maison Sève vient de se voir attribuer le label d’Entreprise du patrimoine vivant (EPV). Créé en 2005, le label Entreprise du Patrimoine Vivant est une marque de reconnaissance de l’État créée pour distinguer les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence, notamment dans le domaine de la gastronomie.

Pas étonnant car la pâtisserie et la chocolaterie sont une vocation pour Richard Sève.

Un pâtissier chocolatier et une artiste

Voilà près de trois décennies que Gaëlle et Richard Sève ont créé leur Maison à Champagne-au-Mont-d’Or. Il est pâtissier chocolatier, elle est diplômée des Beaux-Arts. Deux profils bien différents pour un duo de choc ! Chacun apporte ses compétences, ses idées, son savoir-faire.

Ensemble, ils vont construire leur Maison, française et de qualité. Depuis l’année dernière, leur fils aîné Arthur, actuellement étudiant à l’Institut français de la Mode, est venu leur prêter main-forte pour l’élaboration des collections ; un passage de relais évident entre ces deux générations, car Gaëlle et Richard ont déjà imaginé des dizaines de pâtisseries, remettant au goût du jour des spécialités traditionnelles comme leur emblématique tarte à la praline qui participe aujourd’hui à la renommée de leur Maison.

Cette spécialité a été repensée en travaillant une pâte surfine aux amandes sur laquelle sont déposées des pralines préparées à l’ancienne dans une turbine d’époque.

Et aussi, bien sûr, la Pierre des Monts d’Or, une feuilletine pralinée aux noisettes du Piémont enrobée d’une meringage royal couleur ocre.

Reconnu en 2003 par le Club des croqueurs de chocolat pour son palet d’or, le couple a ouvert, en 2017, le Musco, un musée dédié à l’histoire de la cabosse.

Ce lieu singulier par son architecture est le premier musée du chocolat de Lyon, qui comprend une manufacture allant de la fève à la tablette, une boutique et une cuisine-atelier où l’on peut prendre des cours de pâtisserie. Le Musco est situé dans le parc du Puy-d’Or à Limonest.

www.chocolatseve.com

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?