Lyon 3e Après un tour du monde avec son sac à dos, elle crée son bar à empanadas

Solène Manigand présente quelques empanadas de sa fabrication dans son bar au décor de couleurs gaies évoquant l’Argentine. Les photos murales ont été prises par Solène lors de son séjour argentin  Photo Progrès /Christian SALISSON
Solène Manigand présente quelques empanadas de sa fabrication dans son bar au décor de couleurs gaies évoquant l’Argentine. Les photos murales ont été prises par Solène lors de son séjour argentin  Photo Progrès /Christian SALISSON

Sa formation de communicante ne prédestinait pas Solène Manigand à ouvrir un bar à empanadas, rue Paul-Bert, ni sans doute à entamer, avec son sac à dos, un tour du monde. Pourtant elle a réalisé l’un et l’autre. Il faut dire que la rue Paul-Bert, depuis quelques mois, voit émerger des reconversions originales.

Votre parcours est hors du commun, pouvez-vous nous raconter comment vous en êtes arrivée là ?

« Je suis née dans une famille de commerçants, en région mâconnaise, ce qui est assez banal. Étudiante à Lyon, j’ai obtenu une licence de communication et un master en projets culturels. Ayant décroché un poste d’attachée de presse à Nîmes, je m’y suis exilée. Après trois ans, cette activité n’apportant plus suffisamment de sens à ma vie, j’ai démissionné. Mon compagnon avait besoin aussi d’une pause professionnelle, il a pris un congé sans solde d’un an et nous sommes partis ensemble, avec notre sac à dos pour un tour du monde de sept mois, en juillet 2017. »

C’est durant ce périple qu’est né votre projet…

« Oui. Particulièrement lorsque nous avons séjourné en Argentine. Je parle couramment l’espagnol, cela nous a permis de bien découvrir ce pays, de l’apprécier ainsi que sa gastronomie, notamment ses empanadas. Je réfléchissais depuis quelque temps à une création d’entreprise. Conquise par les empanadas, apportées en Amérique latine par les conquistadors espagnols, j’ai voulu les faire découvrir aux Lyonnais. L’opportunité d’un local disponible m’a permis de franchir le pas en début d’été et d’ouvrir I Muchacha, mon bar à empanadas. »

Que proposez-vous aux clients ?

« Les empanadas que je fabrique moi-même, comme l’essentiel de mon offre, constituent le plat de résistance d’un menu qui comprend entrées, telles que haricots rouges, maïs, concombres, pâtes au pesto, selon la saison et desserts. Parmi lesquels une confiture de lait, façon argentine. Une empanada est un petit chausson, garni de viande, de poisson, d’œuf, de pomme de terre, de quinoa, ou d’autres ingrédients, selon la carte du jour. J’utilise pour la pâte une farine de blé fournie par un moulin familial de Saint-Symphorien-d’Ozon. On peut les consommer sur place ou les emporter. »

Avez-vous créé des emplois ?

« Je travaille seule pour le démarrage mais j’envisage à terme l’embauche d’une personne. »

I Muchacha, 237, rue Paul-Bert, Lyon 3e. Tél. 04.72.33.02.11.

Recueilli par notre correspondant, Christian SALISSON

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?