Rhône Des pulls de Noël « faits main » dans le Rhône : on les enfile les yeux fermés !

Des pulls de Noël made in Beaujolais : Frédéric Arvis, PDG de la société La Jacarde, présente les différents pulls de noël qu’il fabrique dans son atelier du Beaujolais à Saint-Georges-de-Reneins.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
Des pulls de Noël made in Beaujolais : Frédéric Arvis, PDG de la société La Jacarde, présente les différents pulls de noël qu’il fabrique dans son atelier du Beaujolais à Saint-Georges-de-Reneins.  Photo Progrès /Maxime JEGAT

A Saint-Georges-de-Reneins, Frédéric Arvis, sous la marque La Jacarde, fabrique des pulls de Noël avec ses métiers à tricoter.

Les pulls de Noël c’est un peu comme une chanson des années 80 : on trouve ça ringard et parfois (très) moche mais finalement, dans l’euphorie des fêtes, on peut difficilement y résister ! Popularisés il y a tout juste 20 ans par le film Bridget Jones et le célèbre pull renne du coincé Marc Darcy (joué par le très élégant Colin Firth), les pulls de Noël ont petit à petit envahi les traditions du Vieux contient. Jusqu’à enfiler l’un de ces pulls « pour le fun » lors d’un pot au boulot où aura été organisé le concours du plus moche… (pourvu que cela ne donne pas des idées aux collègues… ah, trop tard, la Journée internationale du pull moche de Noël organisée le troisième vendredi de décembre risque de donner des idées à certaines…). En tout cas, pas une enseigne de vêtements ne passe à côté de ce business devenu très lucratif.

Des métiers à tricoter

Le kitsch des pulls de Noël a touché, il y a deux ans, Frédéric Arvis, confectionneur de prêt-à-porter fait main dans le Rhône depuis 2017. « C’est ma troisième année pour les pulls de Noël. J’ai créé mes propres modèles et je les conçois moi-même comme le reste de ma marque La Jacarde  », explique fièrement cet ingénieur du textile de St Georges-de-Reneins. Du fait main avec des métiers à tricoter, grâce « d’abord à des vieilles machines » puis des plus grandes.

 Pulls de Noël made in Beaujolais : il y en a pour tous les goûts. Prix : 25 euros.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Pulls de Noël made in Beaujolais : il y en a pour tous les goûts. Prix : 25 euros.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Le pull de Noël rouge Happy Christmas.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Le pull de Noël rouge Happy Christmas.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Magnifique combo renne, Père Noël et pinguoin !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Magnifique combo renne, Père Noël et pinguoin !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Le traditionnel bonhomme de neige.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Le traditionnel bonhomme de neige.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Comme tous les autres, ce pull vert de Noël bonhomme de neige est tricoté à la machine dans l’atelier de la société La Jacarde à Saint-Georges-de-Reneins dans le Beaujolais.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Comme tous les autres, ce pull vert de Noël bonhomme de neige est tricoté à la machine dans l’atelier de la société La Jacarde à Saint-Georges-de-Reneins dans le Beaujolais.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Frédéric Arvis, PDG de la société La Jacarde, surveille ici un de ses métiers à tricoter dans son atelier.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Frédéric Arvis, PDG de la société La Jacarde, surveille ici un de ses métiers à tricoter dans son atelier.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Frédéric Arvis pose ici a côté d’un panneau avant d’un pull fraîchement tricoté à la machine.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Frédéric Arvis pose ici a côté d’un panneau avant d’un pull fraîchement tricoté à la machine.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 PDG de la société La Jacarde en train d’assembler les pièces de ses pulls de Noël.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
PDG de la société La Jacarde en train d’assembler les pièces de ses pulls de Noël.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Et comme cet ingénieur du textile sait tout faire il a inventé une machine à fabriquer les pompons, une machine qu’il a lui même fabriqué avec un vélo !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Et comme cet ingénieur du textile sait tout faire il a inventé une machine à fabriquer les pompons, une machine qu’il a lui même fabriqué avec un vélo !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Et voilà le boulot ! Joyeux Noël !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Et voilà le boulot ! Joyeux Noël !   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Pulls de Noël made in Beaujolais : il y en a pour tous les goûts. Prix : 25 euros.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Le pull de Noël rouge Happy Christmas.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Magnifique combo renne, Père Noël et pinguoin !   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Le traditionnel bonhomme de neige.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Comme tous les autres, ce pull vert de Noël bonhomme de neige est tricoté à la machine dans l’atelier de la société La Jacarde à Saint-Georges-de-Reneins dans le Beaujolais.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Frédéric Arvis, PDG de la société La Jacarde, surveille ici un de ses métiers à tricoter dans son atelier.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Frédéric Arvis pose ici a côté d’un panneau avant d’un pull fraîchement tricoté à la machine.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  PDG de la société La Jacarde en train d’assembler les pièces de ses pulls de Noël.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Et comme cet ingénieur du textile sait tout faire il a inventé une machine à fabriquer les pompons, une machine qu’il a lui même fabriqué avec un vélo !   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Et voilà le boulot ! Joyeux Noël !   Photo Progrès /Maxime JEGAT

De différentes couleurs, il y en a pour tous les goûts  : du père Noël au bonhomme de neige en passant par le petit renne… Tellement adorable avec son pompon rouge qu’il est le préféré des petits mais aussi des grands. « C’est notre best-seller », précise le président de La Jacarde. Et Frédéric Arvis n’étant pas ingénieur pour rien, les mignons pompons sont également de fabrication maison grâce à un… vélo !

200 pièces vendues

Chaque année, ce sont entre 150 et 200 pièces vendues sur les marchés du Beaujolais et sur son site. « Cette année, une grande enseigne m’en a même commandé pour ses salariés… », souligne le créateur.

En 2020, il a participé à l’effort national pour fabriquer des masques, surblouses et charlottes  : les métiers à tricoter de La Jacarde n’ont pas chômé malgré le confinement et ont fabriqué près de 80 000 masques de mars à mai 2020.

Les pulls de Noël ne sont qu’une partie saisonnière et amusante de ses créations qui sont multiples : pulls, écharpes, bonnets, sweat… Sans compter sa dernière invention sur laquelle il mise beaucoup : le linge de toilette… Des idées cadeaux à mettre sous le sapin… En attendant, céderez-vous vous aussi à la tentation d’enfiler un pull de Noël ? Si oui, on attend les photos !

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?