Auvergne Rhône-Alpes Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA, la relève est assurée

Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA à la Région, le grand gagnant Baptiste François au centre entouré des autres candidats pour la photo de groupe en présence notamment du président du Jury, Davy Tissot (Bocuse d’Or 2021), et Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises. Photo Progrès   /Damien LEPETITGALAND
Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA à la Région, le grand gagnant Baptiste François au centre entouré des autres candidats pour la photo de groupe en présence notamment du président du Jury, Davy Tissot (Bocuse d’Or 2021), et Christophe Marguin, président des Toques Blanches Lyonnaises. Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND

Ce lundi 29 novembre, la deuxième édition du Championnat de France de Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA se tenait à l’hôtel de région Auvergne-Rhône-Alpes. Parmi les six finalistes, c’est un jeune de 25 ans du CFA Le Fontanil à Saint-Alban-Leysse à côté de Chambéry qui l’a emporté avec une création baptisée « Cinquième élément ».

Pour sa deuxième édition, le Championnat de France de Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA était organisé à l’hôtel de région Auvergne-Rhône-Alpes. En marge du célèbre Championnat du Monde de Pâté-croûte , ce concours destiné aux élèves des écoles hôtelières et Centres de formation d’apprentis (CFA), était proposé en collaboration avec la Confrérie du Pâté-croûte, les Toques Blanches lyonnaises et la Région.

Objectif : inciter la nouvelle génération de cuisinier à réinventer les recettes locales et traditionnelles.

Dans le contexte sanitaire actuel, cette deuxième édition a mis encore davantage l’accent sur la nécessité de consommer des produits régionaux et du terroir. Véritable fondement des métiers de charcutiers, pâtissiers et cuisiniers , le pâté-croûte suscite un réel engouement auprès des élèves des lycées professionnels et CFA, acteurs de ce concours, et une véritable appétence pour les produits traditionnels.

 Ils étaient huit à participer au Jury qui a pris la décision finale.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Ils étaient huit à participer au Jury qui a pris la décision finale.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Le jury fait son choix sur plusieurs critères bien précis.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Le jury fait son choix sur plusieurs critères bien précis.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Dès 10 heures du matin, le jury a dû se mettre à table pour déguster le pâté-croûte à l’aveugle.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Dès 10 heures du matin, le jury a dû se mettre à table pour déguster le pâté-croûte à l’aveugle.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA à la région AURA   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA à la région AURA   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Chaque pâté-croûte se présente d’une manière différente.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Chaque pâté-croûte se présente d’une manière différente.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Ce n’est pas forcément le pâté-croûte le plus esthétique qui l’emporte…   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Ce n’est pas forcément le pâté-croûte le plus esthétique qui l’emporte…   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Voici le pâté-croûte patisé « Cinquième élément » qui a remporté la compétition.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Voici le pâté-croûte patisé « Cinquième élément » qui a remporté la compétition.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Chaque candidat était fier de leur réalisation, ici le gagnant Baptiste François, après son passage devant le jury.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
Chaque candidat était fier de leur réalisation, ici le gagnant Baptiste François, après son passage devant le jury.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND
 Ils étaient huit à participer au Jury qui a pris la décision finale.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Le jury fait son choix sur plusieurs critères bien précis.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Dès 10 heures du matin, le jury a dû se mettre à table pour déguster le pâté-croûte à l’aveugle.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Championnat de France Pâté-croûte des écoles hôtelières et CFA à la région AURA   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Chaque pâté-croûte se présente d’une manière différente.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Ce n’est pas forcément le pâté-croûte le plus esthétique qui l’emporte…   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Voici le pâté-croûte patisé « Cinquième élément » qui a remporté la compétition.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND  Chaque candidat était fier de leur réalisation, ici le gagnant Baptiste François, après son passage devant le jury.   Photo Progrès /Damien LEPETITGALAND

Le Président du jury, Davy Tissot (Bocuse d’Or 2021) entouré de chefs Toques Blanches lyonnaises ont dégusté à l’aveugle les six pâtés-croûte des candidats issus de la région. C’est Baptiste François du CFA Le Fontanil à Saint-Alban-Leysse, à côté de Chambéry, qui a été désigné Champion de France. Il succède à Rodolphe Frion (École Ferrandi Paris-Apprentissage au Relais Louis XIII auprès de Manuel Martinez).

L’heureux élu âgé de 25 ans a réalisé un CAP charcutier-traiteur en 1 an. « C’est un peu grâce au Covid que j’ai choisi de me reconvertir. J’étais cuisinier et j’ai décidé de changer de voie. Je suis en alternance chez le Meilleur ouvrier de France (MOF) charcutier-traiteur Julien Denjean à Aix-les-Bains, en Savoie », précise-t-il avec fierté. Il a proposé une création baptisée « Cinquième élément » à base de canard, porc et veau qui a conquis le jury. Le concours était particulièrement relevé avec création de qualité issue de jeunes issus d’établissements de toute la Région. On peut citer pour les représentants du Rhône le CFA François Rabelais à Dardilly, la SEPR à Lyon 3 qui n’ont pas démérité.

Damien LEPETITGALAND

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?