Rhône TTMC : la success story d’un jeu inventé par une bande de Lyonnais

Maurice, Florent et Rémy, trois des six créateurs du jeu de société Tu Te Mets Combien ?   Photo Joël PHILIPPON
Maurice, Florent et Rémy, trois des six créateurs du jeu de société Tu Te Mets Combien ?   Photo Joël PHILIPPON

Tu Te Mets Combien ? C’est un jeu d’ambiance questions-réponses très drôle idéal pour les apéros entre amis. Mais savez-vous qu’il est made in Lyon ? Il a été concocté par une bande d’amis d’enfance lyonnais. Où comment il est possible de combiner amitié, fun, bonnes idées et entreprenariat.

Pas étonnant qu’ils aient fait de leurs blagues de copains un jeu de société, ils n’arrêtent pas une minute de balancer des vannes. Et elles font mouche ! Tu te mets combien ?, c’est l’histoire d’une bande de potes qui ont concrétisé leurs parties de fou rire en un jeu que tout le monde s’arrache.

Ces six copains de 35 ans se sont connus il y a 20 ans sur les bancs du collège. Devenus plus vieux, et quelques blagues autour d’apéros plus tard, les six Lyonnais finissent par décider de créer un jeu d’ambiance de questions-réponses originales. Une idée de génie qui a conduit trois d’entre eux à arrêter leur travail pour ne se consacrer qu’à ça.

 C’est en 2016 que les six Lyonnais (trois en photo) ont fait imprimer leurs premières boîtes « juste pour rigoler ». Ils avaient présenté le jeu à la convention lyonnaise du jeu et de l’imaginaire OctoGônes et avaient obtenu le 2e prix du public. Photo Joel PHILIPPON
C’est en 2016 que les six Lyonnais (trois en photo) ont fait imprimer leurs premières boîtes « juste pour rigoler ». Ils avaient présenté le jeu à la convention lyonnaise du jeu et de l’imaginaire OctoGônes et avaient obtenu le 2e prix du public. Photo Joel PHILIPPON
 C’est le très bon bouche-à-oreille des bars à jeu qui a été déterminant dans le succès du jeu. En 2018, ils ont accepté la proposition de Pixigames de professionnaliser le jeu. Photo Joel PHILIPPON
C’est le très bon bouche-à-oreille des bars à jeu qui a été déterminant dans le succès du jeu. En 2018, ils ont accepté la proposition de Pixigames de professionnaliser le jeu. Photo Joel PHILIPPON
 C’est en 2016 que les six Lyonnais (trois en photo) ont fait imprimer leurs premières boîtes « juste pour rigoler ». Ils avaient présenté le jeu à la convention lyonnaise du jeu et de l’imaginaire OctoGônes et avaient obtenu le 2e prix du public. Photo Joel PHILIPPON  C’est le très bon bouche-à-oreille des bars à jeu qui a été déterminant dans le succès du jeu. En 2018, ils ont accepté la proposition de Pixigames de professionnaliser le jeu. Photo Joel PHILIPPON

« C’est marrant car cela fait cinq ans tout juste qu’on s’est autoédité. On était loin de penser que marcherait comme ça. Nous n’étions pas dans une démarche commerciale. Après avoir vendu 500 exemplaires, puis 1500, le bouche-à-oreille et les bars à jeux ont fait le reste. Des professionnels sont venus nous chercher pour l’éditer plus sérieusement », racontent Rémy, Maurice et Florent.

Aujourd’hui, ils doivent se frotter les yeux quand ils regardent les rayons des supermarchés et autres enseignes de jouets dans lesquels leur bébé est vendu. 200 000 exemplaires ont été écoulés, le jeu s’est exporté au Canada et en Belgique et les projets sont nombreux : un TTMC2 est dans les tuyaux, une version pour enfant et une autre pour malvoyants (le premier pour malvoyants sur un quiz) également en préparation.

Leur secret de fabrication

Mais quel est leur secret de fabrication ? Se marrer en s’auto-évaluant. Les thématiques les plus saugrenues sont permises. Que cela soit en essuie-glaces, animaux imaginaires, sagas du cinéma ou cure-dents, tu te mets combien sur une échelle de 1 à 10 ? Et le jeu est lancé. Parties de rigolades assurées avec des thèmes parfois un peu sérieux, mais pas trop, on ne fait pas dans le Trivial Pursuit non plus !

Si certains d’entre eux ont commencé des carrières solos en éditant leurs propres jeux, pas question de laisser tomber leur premier enfant qui requiert encore qu’on s’occupe de lui…

Allez, on leur met 10 sur la formule magique !

 

Sandrine RANCY

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?