Lyon La chapelle de l’Hôtel-Dieu inaugurée

La chaire attire les regards.  Photo Le Progrès /Jean-Louis PIHOUEE
La chaire attire les regards.  Photo Le Progrès /Jean-Louis PIHOUEE

Une foule nombreuse s’est pressée, mercredi 15 septembre, dans la chapelle de l’Hôtel-Dieu pour assister à son inauguration, présidée par les personnalités du monde de la culture et du patrimoine, des élus et les représentants des institutions ayant contribué financièrement aux travaux de rénovation : Raymond Le Moign, directeur général des HCL, Marc Drouet, directeur régional des affaires culturelles, Pierre Oliver, conseiller régional et maire du 2e , Sylvain Godinot, adjoint au maire de Lyon, en charge de la transition écologique et du patrimoine, Claude Sodet, délégué départemental du Rhône de la Fondation du patrimoine, Bernard Vitiello, directeur régional du pôle Eiffage construction, Michel Chenevat, directeur régional d’Eiffage, Aurélie Bellemin, déléguée générale de la fondation Solidarités by Crédit Agricole, Alain Mérieux et le professeur René Mornex.

La chapelle fait partie de l’ensemble de l’Hôtel-Dieu, ce haut lieu de l’hospitalité lyonnaise, édifié au XIIe  siècle. D’architecture baroque, elle a été construite au XVIIe  siècle et a été décorée d’un trompe-l’œil intégral au XIXe. Pour mener à bien la restauration de l’édifice, les HCL, qui en sont aujourd’hui propriétaires, ont fait appel au mécénat d’entreprises et de particuliers depuis 2008. La Fondation du patrimoine a joué un rôle important. Commencés en 2012 avec la contribution de la Drac Auvergne-Rhône-Alpes, la Ville de Lyon et, depuis 2019, par la Région, les travaux sont en voie d’achèvement. Le coût total est estimé à 6,1 millions d’euros. 2 835 donateurs privés ont apporté 620 000 € dont 50 000 € par la Fondation du patrimoine.

Mais la tâche n’est pas encore tout à fait terminée. Il reste encore à faire bénéficier d’une cure de jouvence le transept nord, la chapelle d’accès et la chapelle des reliques.

www.fondation-patrimoine.org

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?