Santé Implants Essure : une manifestation devant Bayer ce samedi à Lyon

Février 2020 : Anne-Cécile Groleas, Brigitte Marty, Sabine Hahner, Françoise Vanmuysen et leur avocat Stephen Duval annoncent leur intention de porter plainte contre l'Etat.  Photo archives Progrès /Joel PHILIPPON
Février 2020 : Anne-Cécile Groleas, Brigitte Marty, Sabine Hahner, Françoise Vanmuysen et leur avocat Stephen Duval annoncent leur intention de porter plainte contre l'Etat.  Photo archives Progrès /Joel PHILIPPON

Les associations Victim-DIM, association de victimes des implants médicaux implantables et Alerte contraception appellent à un rassemblement ce samedi 18 septembre devant le siège lyonnais du groupe Bayer, 16 rue Jean-Marc Leclair, Lyon 9e. Le laboratoire pharmaceutique allemand avait racheté en 2013 la société Conceptus, qui commercialisait les implants Essure. La date du 18 septembre correspond à la fin de la commercialisation de cet implant de stérilisation définitive en Europe.

Environ 200 000 femmes ont été implantées en France avec ce dispositif et certaines ont développé par la suite de lourdes pathologies gynécologiques et systémiques. Des patientes ont adressé à des ministres, des députés et au Président de la République des courriers pour les alerter sur ce problème.

Selon une étude menée par des médecins et chercheurs lyonnais , un relargage de l’étain situé dans la soudure de l’implant serait à l’origine des pathologies.

Les associations demandent notamment une meilleure information des femmes et des médecins des risques liés à ces implants, la création d’un fonds d’indemnisation spécifique prenant en charge les préjudices subis par les victimes. Plusieurs patientes sont engagées par ailleurs dans des actions judiciaires conduites par les avocats lyonnais Caroline Paris et Stephan Duval.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?