Lyon Une visite en trompe-l’œil au musée de l’Illusion

Dans la salle Adelbert-Ames, la sensation d’être un géant face à un gnome.  Photo Progrès/Nicolas FORQUET
Dans la salle Adelbert-Ames, la sensation d’être un géant face à un gnome.  Photo Progrès/Nicolas FORQUET

Le Progrès a visité le dernier né des musées lyonnais. Ouvert depuis le 23 juillet, le musée de l’Illusion s’amuse à tromper nos cerveaux et embrouiller nos yeux dans le cadre prestigieux de l’Hôtel-Dieu.

Ouvrir un musée en pleine pandémie, il fallait oser. C’est le pari de Steven Carnel, directeur du musée de l’illusion, qui a ouvert ses portes le 23 juillet, rue Bellecordière, à Lyon.

Dans un écrin au cœur de l’Hôtel-Dieu, le lieu est pensé comme un espace interactif. « Les visiteurs sont invités à se prendre en photo avec les installations, ils font partie de l’illusion », décrit le directeur, qui ouvre ici son deuxième musée de l’illusion après Paris. La particularité de l’établissement lyonnais : il est plus grand (750 m² contre 400 pour celui de la capitale) et il comporte donc plus de pièces et d’œuvres.

Au menu  : casse-tête, illusions d’optique, jeux de miroirs, hologrammes et structures bancales. Du classique mais aussi du franchement surprenant ! La visite dure en moyenne une heure en prenant son temps. Seul hic, le prix : 18 € en plein tarif.

 Steven Carnel, directeur du musée de l’illusion.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
Steven Carnel, directeur du musée de l’illusion.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 Ces yeux vous fixent quand vous vous déplacez. Photo Progrès /Nicolas FORQUET
Ces yeux vous fixent quand vous vous déplacez. Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 En lévitation ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
En lévitation ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 Chaise géante ou effet d’optique ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
Chaise géante ou effet d’optique ? Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 Un puits sans fond sous l’Hôtel-Dieu.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
Un puits sans fond sous l’Hôtel-Dieu.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 Mais comment est-ce possible ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
Mais comment est-ce possible ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET
 Steven Carnel, directeur du musée de l’illusion.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET  Ces yeux vous fixent quand vous vous déplacez. Photo Progrès /Nicolas FORQUET  En lévitation ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET  Chaise géante ou effet d’optique ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET  Un puits sans fond sous l’Hôtel-Dieu.   Photo Progrès /Nicolas FORQUET  Mais comment est-ce possible ?   Photo Progrès /Nicolas FORQUET

Un concept importé de l’étranger

Diriger un musée, Steven Carnel était loin de l’imaginer il y a encore deux ans. Le Parisien de 42 ans exerçait une brillante carrière d’avocat en droit des affaires lorsqu’il a eu un « coup de cœur » pour un musée de l’illusion lors d’un voyage à l’étranger. « J’ai adoré le concept et l’idée de transmettre des choses simples dans un cadre ludique. » L’idée a aussitôt germé dans sa tête : il fallait importer ce concept en France.

"))

Après l’ouverture du musée parisien fin 2019, il repère ce local à l’Hôtel-Dieu de Lyon en février 2020. Le Covid et ses confinements successifs retardent le projet, avant le début des travaux en février 2021, puis l’ouverture en ce mois de juillet… deux jours après la mise en place du pass sanitaire.

Pas de quoi effrayer Steven Carnel : « Clairement, je me suis dit « on y va ». Même si la période est compliquée, on veut quand même offrir des bons moments aux gens. Il ne faut pas céder à la sinistrose. » Dans ce contexte, le directeur se refuse à donner des objectifs de fréquentation. Et se veut même rassurant sur la mise en place du pass sanitaire : « Dans l’écrasante majorité des cas, les visiteurs sont en règle. Pour les autres, on les invite à passer un test. »

Musée de l’illusion : 1 rue Bellecordière (Lyon 2e). Ouvert du lundi au dimanche de 10 à 20 heures. Nocturnes jusqu’à 22 heures le jeudi, vendredi et samedi. Tarif : 18 €. Étudiants : 15 €, enfants : 12 €. Gratuit pour les moins de 5 ans. Réservation possible sur https://museedelillusion.fr

Nicolas FORQUET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?