Lyon Dessin de l’arrivée de Louis XIV à Bellecour : Gadagne remporte les enchères

Le dessin présenté par Cécile Conan, commissaire-piseur, devrait rejoindre rapidement la collection lyonnaise.  Photo Progrès /David TAPISSIER
Le dessin présenté par Cécile Conan, commissaire-piseur, devrait rejoindre rapidement la collection lyonnaise.  Photo Progrès /David TAPISSIER

Le musée d'Histoire de Lyon a acquis une œuvre rarissime, découverte au sein d’une collection privée.

Un dessin géométral, de 46 cm, représentant la machine qui a permis de transporter et d’élever la statue de Louis XIV. Sur la partie gauche, une petite statue naïve de Louis XIV, posée sur son socle. Au dessus enfin, un texte manuscrit de l’architecte Claude Perret, en vieux français, qui décrit le transport et la pose de la statue de Louis XIV les 27 et 28 décembre 1713, place Bellecour…

« Ce croquis est unique en son genre »

Une œuvre rarissime, découverte au sein d’une collection privée, mise aux enchères le mardi 29 juin, au milieu d’une impressionnante vente de 748 lots, composée de tableaux anciens et modernes et proposée par l’étude Conan. Précisément le lot 558, qui possédait un bel encart dans le catalogue de vente et dont la mise à prix sera entre 800 et 1 000 €. « Ce croquis est unique en son genre à notre connaissance » expliquait l’expert Alain Cano lors de sa présentation. « Le dessin à l’échelle est impressionnant de précision, et le texte décrivant les festivités apporte un regard neuf sur la prouesse technique de l’événement : nous y apprenons que l’enlèvement de la statue s’est fait en une demi-heure. De plus, il décrit l’installation comme festive, notamment l’inauguration en grande pompe de cette première statue de Louis XIV… qui sera ensuite détruite et fondue à la révolution ».

Plusieurs enchères pour une vente finale à 1 625 €

Le dessin est finalement “parti” à 1 625 €… et bonne nouvelle, il ne partira pas bien loin puisque c’est le musée d’histoire de Lyon, partie intégrante de Gadagne qui l’a acquis. Un complément très intéressant sur le plan patrimonial et historique de la peinture de Charles Grandon, datant du début du XVIIIe et qui se trouve déjà… aux musées ! « Il y a eu plusieurs enchères sur le fil - les enchères ont eu lieu en direct sur le web - et nous avions aussi deux enchérisseurs par téléphone. L’enchère finale qui a remporté le lot s’est élevée à 1 625 €, frais compris » explique Cécile Conan. « L’acquisition par le musée d’histoire de Lyon a un vrai sens et c’est bien que ce dessin ne quitte pas le France et se retrouve dans une collection à l’autre bout du monde. Les Lyonnais pourront le voir ! C’est important que les institutions lyonnaises se positionnent pour conserver le patrimoine local et de ce fait, il ne pourra pas être vendu et sortir des collections nationales ».

Le dessin vendu en l’état, devrait être payé et récupéré assez rapidement pour intégrer le parcours permanent de l’histoire de Lyon. 

D.T.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?