Villeurbanne Tram T6 Nord : le Sytral entame un dialogue avec les riverains

Le futur Tram T6 Nord passera dans le centre-ville de Villeurbanne, en 2026.   Photo Progrès /Philippe BRUCHOT
Le futur Tram T6 Nord passera dans le centre-ville de Villeurbanne, en 2026.  Photo Progrès /Philippe BRUCHOT

Le 14 juin dernier, les élus du Sytral ont validé le tracé définitif du T6 Nord qui passera par le centre-ville en 2026. La Métropole et le Sytral ont rencontré ce lundi 28 juin, les riverains de la rue Billon concernés par ce tracé et inquiets pour l’avenir de leurs maisons.

La poursuite des études sur le tracé retenu du T6 Nord (celui du centre-ville dit historique a été préféré à celui plus à l’est) et le lancement de la concertation se poursuivent avec la finalisation des études et l’enquête publique, en 2022. Dans ce cadre, les élus de la Métropole et le Sytral, l’autorité des transports en commun de la région lyonnaise, ont rencontré ce lundi soir, au palais du travail de Villeurbanne, des riverains concernés par le futur tracé. Notamment ceux de la rue Billon, inquiets de voir leurs maisons démolies pour laisser passer la future rame.

Éviter de démolir trop de maisons

Une première réunion de 2 h 30, organisée dans un cadre privé, en présence d’une soixantaine de personnes, comme le rapporte Thierry Jacoulet, porte-parole des riverains de la rue Billon. D’autres échanges sont prévus d’ici à la fin de l’année.

« Axel Sabouret (chargé de projet du T6 Nord) et les techniciens du Sytral nous ont enfin présenté des propositions d’implantation du tracé sans impact foncier trop lourd, notamment celle qui consisterait à faire passer une voie en alternance et non deux dans notre rue. Aujourd’hui, le Sytral et la Métropole veulent démolir le moins de maisons possible ou prendre le minimum d’emprise sur les terrains. Mais on sait que ça ne sera pas simple », indique Thierry Jacoulet. La Métropole annonce, de son côté, aucune destruction (lire par ailleurs).

« Pas là pour foutre le bazar »

Pour le porte-parole des riverains, « la voie unique dans la rue Billon est donc envisagée mais elle poserait des problèmes de circulation pour accéder dans la rue. Des études sont aussi menées sur les impacts sonores du tramway pour les habitants du secteur ».

« L’implantation des futures stations a suscité des interrogations, ajoute Thierry Jacoulet, notamment chez les riverains proches du parc du centre qui seraient plus impactés que ceux des zones pavillonnaires. On sent une volonté de transparence du Sytral mais on attend des actes. Il reste beaucoup d’interrogations, notamment sur le calendrier et les ateliers d’implantation des stations prévus en septembre. Nous ne sommes pas là pour foutre le bazar et saboter un projet qui de toute façon a été acté. Mais on espère que les promesses de dialogue et d’information avec les habitants seront tenues. Les riverains de la rue Billon ne sont pas les seuls à s’interroger. Ceux de la rue Verlaine et de Grandclément aussi ».

Régis BARNES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?