Rhône A Villeurbanne, les camions poubelles vont tourner au gaz naturel

Il faut environ 15 à 20 minutes pour faire le plein en GNV d' une benne.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
Il faut environ 15 à 20 minutes pour faire le plein en GNV d' une benne.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, dans un des véhicules fonctionnant au GNV.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, dans un des véhicules fonctionnant au GNV.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
L’inauguration de la station GNV sur le site de la Métropole avenue Paul Kruger s'est faite en présence de Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, Thierry Raevel (Directeur régional d’ENGIE) et Guilhem Armanet (Directeur régional sud-est GRDF), Isabelle Petiot (vice-présidente déléguée à la réduction des déchets et à la propreté) et Philippe Guelpa-Bonaro (vice-président délégué au climat, à l’énergie et à la réduction de la publicité)  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
L’inauguration de la station GNV sur le site de la Métropole avenue Paul Kruger s'est faite en présence de Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, Thierry Raevel (Directeur régional d’ENGIE) et Guilhem Armanet (Directeur régional sud-est GRDF), Isabelle Petiot (vice-présidente déléguée à la réduction des déchets et à la propreté) et Philippe Guelpa-Bonaro (vice-président délégué au climat, à l’énergie et à la réduction de la publicité)  Photo Progrès /Pauline LOSBAR
Il faut environ 15 à 20 minutes pour faire le plein en GNV d' une benne.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, dans un des véhicules fonctionnant au GNV.  Photo Progrès /Pauline LOSBAR L’inauguration de la station GNV sur le site de la Métropole avenue Paul Kruger s'est faite en présence de Bruno Bernard, Président de la Métropole de Lyon, Thierry Raevel (Directeur régional d’ENGIE) et Guilhem Armanet (Directeur régional sud-est GRDF), Isabelle Petiot (vice-présidente déléguée à la réduction des déchets et à la propreté) et Philippe Guelpa-Bonaro (vice-président délégué au climat, à l’énergie et à la réduction de la publicité)  Photo Progrès /Pauline LOSBAR

Les bennes à ordures se mettent au vert. La Métropole investit plus de 18 millions € pour changer la flotte de véhicules, et ainsi améliorer la qualité de l’air.

Ce lundi 28 juin, Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, ainsi que Thierry Raevel (directeur régional d’Engie) et Guilhem Armanet (directeur régional sud-est GRDF) ont inauguré la station GNV (gaz naturel pour véhicules, utilisé comme carburant) sur le site villeurbannais de la Métropole. En service depuis mars 2021, cette station permet d’alimenter en gaz naturel les 17 bennes à ordures ménagères GNV présentes sur le site. Ce qui représente 30 % des véhicules. D’ici la fin de l’année 2021, ce sont neuf bennes supplémentaires fonctionnant au GNV qui rejoindront le site.

Des conditions de travail plus agréables

L’implantation d’une station GNV sur le site de la Métropole avenue Paul-Kruger, d’où partent une grande partie des camions, va dans le sens de la politique de changement de flottes menée par la Métropole de Lyon, afin de réduire les émissions de CO2 et améliorer la qualité de l’air. De plus, les conditions de travail des ripeurs seront plus agréables, suite à la réduction du volume sonore des véhicules.

D’ici 2026, toutes les bennes fonctionneront au GNV

Plus de 18 millions d’euros ont été investis pour effectuer ce changement de véhicules qui se fera au fur et à mesure. En effet, pour des raisons économiques et environnementales, les véhicules seront changés lorsqu’ils seront en fin de vie. Accompagnée par ENGIE et GRDF dans cette transition énergique, la métropole verra toutes ses bennes à ordures ménagères, fonctionner au GNV, d’ici la fin du mandat.

De notre correspondante Pauline LOSBAR

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?