Lyon 7e Lyon : acte II pour Territoires, un lieu pour "chiller" en regardant les trains passer

Tandis que passe le train à la gare Jean-Macé, les 250 visiteurs profitent du "lieu de vies" convivial ouvert à tous, autour d’un bar et d’offres gourmandes locales.  Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Tandis que passe le train à la gare Jean-Macé, les 250 visiteurs profitent du "lieu de vies" convivial ouvert à tous, autour d’un bar et d’offres gourmandes locales. Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK

Pour la deuxième saison estivale, le site SNCF de Jean Macé accueille Territoires. Un jardin de 3 500 m² ouvert à tous chaque soir pour boire un verre, se restaurer ou simplement buller.

Gare Jean-Macé. En contrebas des rails, Territoires, un lieu hors normes a rouvert ses portes après avoir connu un franc succès l’été dernier avec 25 000 visiteurs. 3 500 m² de verdure en pleine ville où se pressent déjà étudiants, familles et riverains désireux de se retrouver autour d’une bière, d’un hot-dog maison ou simplement profiter.

Propriété de SNCF Immobilier, le site jouxte les anciennes halles de marchandises. Suite à un appel à projets, l’association lyonnaise The gentlemen lifestyle republic (TGLR) a obtenu la mise à disposition de cet espace atypique. Dans l’attente de sa reconversion, Romain Bombail et Benoît Garcier, spécialistes de l’urbanisme transitoire, ont imaginé ce « lieu de vies » éphémère. « Nous partons du constat que pour bien vivre, il faut respirer, bien boire et bien manger explique Romain Bombail, président de l’association. Pour le premier, on ne peut rien faire. Mais pour le reste… ». Ici, on « ne parle pas de bio » pour éviter toute catégorisation, mais de circuit court et de saisonnalité.

Programmation au gré des envies

Jonché de tables en bois colorées, de parasols et de chaises longues, ce jardin extraordinaire est à la disposition de tous ceux désireux de passer un moment à la fois calme et convivial. « On est en manque de festival, cela fait un peu open air, souligne Justine, étudiante en pharmacie et cliente de la première heure. On croise tout type de personne, cela ne fait pas vraiment bar. » « Cela peut devenir un spot pour l’été. Avec un peu de musique cela peut devenir vraiment sympa », ajoute Nicolas, vivant dans le quartier.

 250 personnes se sont donné rendez-vous pour l’ouverture ce mercredi. Un maximum pour permettre à chacun d’avoir une place assise.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
250 personnes se sont donné rendez-vous pour l’ouverture ce mercredi. Un maximum pour permettre à chacun d’avoir une place assise.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 Ici, pas d’alcool fort. Mais une large gamme de cidres, bières et autres eaux aromatisées.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Ici, pas d’alcool fort. Mais une large gamme de cidres, bières et autres eaux aromatisées.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, "Territoires" est un espace éphémère, porta dans une logique d’urbanisme de transition en attendant la transformation du site.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, "Territoires" est un espace éphémère, porta dans une logique d’urbanisme de transition en attendant la transformation du site.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, les Lyonnais peuvent terminer leur journée autour d’une table ou dans une chaise longue.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, les Lyonnais peuvent terminer leur journée autour d’une table ou dans une chaise longue.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 Chaque semaine, ce local accueillera une offre de restauration différente.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Chaque semaine, ce local accueillera une offre de restauration différente.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 Pour ce groupe d’étudiants logeant dans le quartier, "Territoires" pourrait tout à fait devenir leur spot de l’été.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Pour ce groupe d’étudiants logeant dans le quartier, "Territoires" pourrait tout à fait devenir leur spot de l’été.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
 250 personnes se sont donné rendez-vous pour l’ouverture ce mercredi. Un maximum pour permettre à chacun d’avoir une place assise.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK  Ici, pas d’alcool fort. Mais une large gamme de cidres, bières et autres eaux aromatisées.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK  Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, "Territoires" est un espace éphémère, porta dans une logique d’urbanisme de transition en attendant la transformation du site.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK  Au pied de l’ancienne halle de marchandises de la gare Jean-Macé, les Lyonnais peuvent terminer leur journée autour d’une table ou dans une chaise longue.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK  Chaque semaine, ce local accueillera une offre de restauration différente.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK  Pour ce groupe d’étudiants logeant dans le quartier, "Territoires" pourrait tout à fait devenir leur spot de l’été.   Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK

Question musique, il pourrait être déçu. Pas de boîte de nuit à ciel ouvert, respect du voisinage oblige. « On ne veut pas s’enfermer dans une thématique festive, poursuit Romain Bombail. Une fête de temps en temps c’est très bien. »

Une fois par mois, le 21 juin, le 14 juillet et le 15 août, Territoires « va inviter de la musique et mettre du son un peu plus fort ». Par ailleurs, une programmation évolutive animera les soirées. Danse contemporaine, rendez-vous gourmand, kermesse voire blind test, « le contenu se fait au gré des envies et de cette histoire qu’on a envie de raconter. »

Une histoire commune, où chacun trouve sa place. « On peut l’appeler jardin bobo, bohème, ou ce qu’on veut, mais on ne veut surtout pas être identifié à une catégorie, insiste Romain Bombail. Ici, chacun peut venir travailler, bronzer ou lire un livre sans consommer. » Seule obligation : adhérer gratuitement à l’association lors de son arrivée.

97 avenue Jean-Jaurès. Ouvert 7 J/7 de 16 à 21 heures puis de 17 à 23 heures après le 9 juin. Renseignements : www.facebook.com/territoireslyon

Clémence OUTTERYCK

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?