Lyon À la Confluence, d’anciennes halles du marché-gare reprennent vie

La halle Caoutchouc, ancienne usine construite en 1917, aujourd’hui abandonnée, sera bientôt reconvertie. Elle est située en face du H7.  Photo Progrès /Aline DURET
La halle Caoutchouc, ancienne usine construite en 1917, aujourd’hui abandonnée, sera bientôt reconvertie. Elle est située en face du H7.  Photo Progrès /Aline DURET
La Halle Caoutchouc située en face du H7 bientôt reconvertie.  Photo Progrès /Aline DURET
La Halle Caoutchouc située en face du H7 bientôt reconvertie.  Photo Progrès /Aline DURET
À côté de la Halle Caoutchouc, l’ancien garage sera bientôt reconverti pour y abriter Zadiga-Cité, le futur siège de l’atelier Thierry Roche.  Photo Progrès /Aline DURET
À côté de la Halle Caoutchouc, l’ancien garage sera bientôt reconverti pour y abriter Zadiga-Cité, le futur siège de l’atelier Thierry Roche.  Photo Progrès /Aline DURET
Cette ancienne Halle Caoutchouc sera réhabilitée par 6 e Sens Immobilier. Le permis de construire a été obtenu à l’automne 2020.  Photo Progrès /Aline DURET
Cette ancienne Halle Caoutchouc sera réhabilitée par 6 e Sens Immobilier. Le permis de construire a été obtenu à l’automne 2020.  Photo Progrès /Aline DURET
En 1917, ces locaux abritaient une usine de caoutchouc factice.  Photo Progrès /Aline DURET
En 1917, ces locaux abritaient une usine de caoutchouc factice.  Photo Progrès /Aline DURET
L’une des anciennes halles du Marché-Gare. Devant, une  pépinière dont les arbres seront plantés dans la zone du futur Champ  Photo Progrès /Aline DURET.
L’une des anciennes halles du Marché-Gare. Devant, une pépinière dont les arbres seront plantés dans la zone du futur Champ  Photo Progrès /Aline DURET.
Le cheminement part de la rue Montrochet passe devant le H7 à gauche et la Halle caoutchouc à droite pour rejoindre la rue Vuillerme.  Photo Progrès /Aline DURET
Le cheminement part de la rue Montrochet passe devant le H7 à gauche et la Halle caoutchouc à droite pour rejoindre la rue Vuillerme.  Photo Progrès /Aline DURET
Cette Halle dont on a conservé la structure abritera bientôt un groupe scolaire.  Photo Progrès /Aline DURET
Cette Halle dont on a conservé la structure abritera bientôt un groupe scolaire.  Photo Progrès /Aline DURET
L’une des Halles reconvertie abrite les services de la SPL Lyon Confluence.  Photo Progrès /Aline DURET
L’une des Halles reconvertie abrite les services de la SPL Lyon Confluence.  Photo Progrès /Aline DURET
La halle Caoutchouc, ancienne usine construite en 1917, aujourd’hui abandonnée, sera bientôt reconvertie. Elle est située en face du H7.  Photo Progrès /Aline DURET La Halle Caoutchouc située en face du H7 bientôt reconvertie.  Photo Progrès /Aline DURET À côté de la Halle Caoutchouc, l’ancien garage sera bientôt reconverti pour y abriter Zadiga-Cité, le futur siège de l’atelier Thierry Roche.  Photo Progrès /Aline DURET Cette ancienne Halle Caoutchouc sera réhabilitée par 6 e Sens Immobilier. Le permis de construire a été obtenu à l’automne 2020.  Photo Progrès /Aline DURET En 1917, ces locaux abritaient une usine de caoutchouc factice.  Photo Progrès /Aline DURET L’une des anciennes halles du Marché-Gare. Devant, une  pépinière dont les arbres seront plantés dans la zone du futur Champ  Photo Progrès /Aline DURET. Le cheminement part de la rue Montrochet passe devant le H7 à gauche et la Halle caoutchouc à droite pour rejoindre la rue Vuillerme.  Photo Progrès /Aline DURET Cette Halle dont on a conservé la structure abritera bientôt un groupe scolaire.  Photo Progrès /Aline DURET L’une des Halles reconvertie abrite les services de la SPL Lyon Confluence.  Photo Progrès /Aline DURET

Les Halles, vestiges du marché-gare aujourd’hui démoli, sont des lieux chargés d’histoire, à un point tel que les aménageurs ont souhaité les conserver. C’est ce qui s’est passé pour la halle Caoutchouc. 6e Sens Immobilier s’est porté acquéreur pour y accueillir des entreprises innovantes.

Situé en face du H7 (ancienne halle Girard), à deux pas de l’autoroute et du bâtiment de la Région, cet ouvrage de 4 100 mètres carrés va connaître une nouvelle vie.

C’est en tout cas l’objectif de 6e Sens Immobilier qui s’est porté acquéreur de l’ensemble : « La halle va devenir un espace de travail contemporain à faible impact énergétique et devrait abriter des entreprises innovantes, créatives et culturelles. » Le projet conçu par les architectes du patrimoine de l’agence Silt devrait être livré en 2023.

Ancienne fabrique de caoutchouc factice, cette halle de l’ancien marché-gare a été construite en 1917. Elle se distingue par son volume ample, ses trois nefs et sa toiture aux bas-côtés faits de sheds. L’idée est de démolir partiellement le bâtiment, d’en réhabiliter six trames, ou plus exactement de mettre en valeur les éléments remarquables de l’édifice.

Situé dans le quartier du Champ, futur bois urbain

Cet édifice, ensemble industriel du siècle passé qui met un pied dans le futur est par ailleurs situé dans un « paysage particulier » le futur quartier du Champ, imaginé comme un bois urbain de six hectares, ou en tout cas, précise-t-on du côté de 6e Sens Immobilier comme « un refuge verdoyant et apaisant composé de bois, de prairies et d’allées ».

Son intégration dans cet environnement que l’on nous annonce très vert, sera donc examinée avec soin. Directeur du programme, Sylvain Poropane nous en dresse la liste : utilisation du bois pour réaliser les structures porteuses des plateaux de bureaux, installations peu énergivores comme le free-cooling (système de refroidissement passif) ou rafraîchissement adiabatique par l’utilisation de l’eau de pluie. « La halle caoutchouc sera économe », ajoute-t-il.

Ce bâtiment fait partie d’un ensemble de halles que les aménageurs et la SPL Lyon Confluence, en charge du projet Confluence, ont souhaité conserver. Sept de ces ensembles ont ou seront réhabilités.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?