Lyon Ils deviennent des experts dans l’autoréparation de leur vélo

À l’atelier Change de chaîne, Amélie Maréchal (à dr.), bénévole, et Géraud Limou, salarié, aident une adhérente.  Photo Progrès /Arnélia SIMIER
À l’atelier Change de chaîne, Amélie Maréchal (à dr.), bénévole, et Géraud Limou, salarié, aident une adhérente. Photo Progrès /Arnélia SIMIER
Thierry Fremion fait partie des fondateurs de l'atelier Change de chaîne. Il est aujourd’hui l’un des deux salariés de l’association. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Thierry Fremion fait partie des fondateurs de l'atelier Change de chaîne. Il est aujourd’hui l’un des deux salariés de l’association. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Ici, un mur de pièces détachées. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Ici, un mur de pièces détachées. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Atelier Change de chaîne se trouve près de la gare de Vaise au 2, rue du 24 mars 1852 dans le 9e. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Atelier Change de chaîne se trouve près de la gare de Vaise au 2, rue du 24 mars 1852 dans le 9e. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
L’espace quincaillerie à l'atelier Change de chaîne.  Photo Progrès /Arnelia SIMIER
L’espace quincaillerie à l'atelier Change de chaîne. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Même des vélos d’occasion pour enfants peuvent être vendus. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Même des vélos d’occasion pour enfants peuvent être vendus. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Des roues d’occasion sont proposées aux adhérents. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Des roues d’occasion sont proposées aux adhérents. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Amélie Maréchal présente une fourche. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Amélie Maréchal présente une fourche. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Les adhérents peuvent trouver toutes les pièces imaginables pour les vélos. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Les adhérents peuvent trouver toutes les pièces imaginables pour les vélos. Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Une adhérente qui arrive au CA : en plein travail Photo Progrès/Arnelia SIMIER
Une adhérente qui arrive au CA : en plein travail Photo Progrès/Arnelia SIMIER
Une adhérente qui arrive au CA. Photo Progrès/Arnelia SIMIER
Une adhérente qui arrive au CA. Photo Progrès/Arnelia SIMIER
Il affiche ses valeurs dans son local, comme le font les autres associations de la Clavette (coordination lyonnaise des ateliers vélo).   Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Il affiche ses valeurs dans son local, comme le font les autres associations de la Clavette (coordination lyonnaise des ateliers vélo). Photo Progrès /Arnelia SIMIER
À l’atelier Change de chaîne, Amélie Maréchal (à dr.), bénévole, et Géraud Limou, salarié, aident une adhérente.  Photo Progrès /Arnélia SIMIER Thierry Fremion fait partie des fondateurs de l'atelier Change de chaîne. Il est aujourd’hui l’un des deux salariés de l’association. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Ici, un mur de pièces détachées. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Atelier Change de chaîne se trouve près de la gare de Vaise au 2, rue du 24 mars 1852 dans le 9e. Photo Progrès /Arnelia SIMIER L’espace quincaillerie à l'atelier Change de chaîne.  Photo Progrès /Arnelia SIMIER Même des vélos d’occasion pour enfants peuvent être vendus. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Des roues d’occasion sont proposées aux adhérents. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Amélie Maréchal présente une fourche. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Les adhérents peuvent trouver toutes les pièces imaginables pour les vélos. Photo Progrès /Arnelia SIMIER Une adhérente qui arrive au CA : en plein travail Photo Progrès/Arnelia SIMIER Une adhérente qui arrive au CA. Photo Progrès/Arnelia SIMIER Il affiche ses valeurs dans son local, comme le font les autres associations de la Clavette (coordination lyonnaise des ateliers vélo).   Photo Progrès /Arnelia SIMIER

La Clavette lyonnaise coordonne six ateliers vélo participatifs et solidaires – dont deux à Lyon – qui permettent d’apprendre à devenir autonome dans la réparation de sa bicyclette. Son objectif actuel : accompagner à la création de nouveaux ateliers. Visite guidée de Change de chaîne et Chat Perché.

Des mécanos en herbe s’activent à réparer des vélos dans le local du 2, rue du-4- mars-1852 dans le 9e, à proximité de la gare de Vaise. Un espace de 100 m² rempli de vélos, pièces détachées et outils se dessine devant une jeune femme qui passe la porte. « C’est un magasin de vente de vélos ? » demande-t-elle.

« Non. On vend quelques vélos d’occasion mais ce n’est pas un magasin. C’est un atelier d’autoréparation et d’entraide ouvert à tous », répond un bénévole de l’atelier Change de chaîne , qui fait partie du collectif la Clavette lyonnaise (Coordination locale des ateliers vélos). Sur place, cinq jours par semaine, des bénévoles assurent une permanence. Un problème de roue ? de freins ? de pédalier ? Ici tout le monde peut venir réparer son vélo et rejoindre les 900 adhérents dont une quinzaine de bénévoles.

« J’ai récupéré un vieux vélo de ma mère et je l’ai remis à neuf ici »

« Je suis arrivée dans l’association via ma profession, en 2019. J’avais proposé de refaire leur flyer, se souvient Amélie Maréchal. J’ai donc commencé par du bénévolat. En fait je n’avais pas fait de vélo depuis 15 ans ! Mais de fil en aiguille je me suis intéressée à l’association. J’ai récupéré un vieux vélo de ma mère et je l’ai remis à neuf ici. J’avais pris le temps de regarder les autres travailler, de participer à une mini-formation dispensée par l’un des salariés. Aujourd’hui je me débrouille en mécanique, je ne me déplace qu’à vélo et je suis devenue membre du conseil d’administration. Cet endroit est un vrai lieu de partage. »

« Un jour on a décidé d’en créer un dans notre quartier »

L’atelier existe depuis 2013. Et comme pour beaucoup d’ateliers, ses débuts ont été délicats. « On était plusieurs habitants du 9e à aller dans un atelier à la Croix-Rousse. Un jour on a décidé d’en créer un dans notre quartier, se souvient Thierry Fremion qui fait partie des fondateurs. On s’est formé dans des associations qui existaient déjà. Puis on a commencé par des ateliers mobiles lors de manifestations festives. Et après on a loué un garage de 10m2 ! On a attendu jusqu’en 2017 pour avoir un local plus vaste. Le Grand Lyon nous a alors accompagnés dans nos démarches. Depuis je suis devenue salarié – et coadministrateur – de l’association. C’est un emploi génial, en adéquation avec mes valeurs : l’écologie, l’échange, etc. »

« Créer du lien social est important pour nous »

À l’instar de cinq autres associations dans la région lyonnaise, l’atelier Change de chaîne fait partie de la Clavette qui affiche des valeurs bien précises : l’autogestion (adhérents, bénévoles et salariés gèrent l’association ensemble), la mécanique participative (rendre la mécanique accessible à tous par le partage des connaissances), la vélonomie (être autonome dans l’entretien et la réparation de son vélo), la recyclerie (récupération des pièces des vélos inutilisés), l’économie solidaire et circulaire (accessibilité financière pour tous) et la convivialité. « Créer du lien social et fédérer les gens est important pour nous », précise Amélie Maréchal, qui aimerait réaliser une expo photos sur l’atelier du 9e.

Chaque association se déplace – en entreprise, en MJC, lors de manifestations festives, etc. – pour animer des ateliers mobiles.

Atelier Change de chaîne : http://www.changedechaine.org/

Prix d’adhésion et des pièces détachées d’occasion libres

Arnélia SIMIER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?