Lyon 2e Des pistes cyclables à l’étude entre place des Archives et Bellecour

La ville de Lyon a profité de l’ouverture en mai de la voûte Ouest, ici côté place Carnot, pour lancer une consultation au préalable et recueillir les avis sans filtre.  Photo Asylum SPL Confluence
La ville de Lyon a profité de l’ouverture en mai de la voûte Ouest, ici côté place Carnot, pour lancer une consultation au préalable et recueillir les avis sans filtre. Photo Asylum SPL Confluence

La ville de Lyon a lancé une consultation le 26 février sur la continuité cyclable entre la place des Archives et Bellecour. Elle a recueilli 1 762 réponses dont une bonne partie favorable à un itinéraire par la rue Auguste-Comte ou la rue de la Charité selon la direction. C’est désormais aux services de la Métropole de lancer les études techniques.

Mardi 30 mars à 18 h 30, au cours d’une réunion en visio conférence, en présence des comités d’intérêt locaux de la presqu’île (CIL), des élus du 2e, des associations modes actifs dont la Ville à Vélo, Valentin Lungenstrass a restitué la consultation menée sur la continuité cyclable en Presqu’île, de la place des Archives à Bellecour.

« Cette consultation très ouverte, c’est-à-dire sans études techniques préalables, est intéressante pour récolter les avis sans filtre. Les échanges étaient très constructifs », observe l’adjoint aux mobilités de la Ville de Lyon, conseiller du 2e. Les participants ayant aussi abordé les sujets de la traversée Gallieni-Kitchener, l’ouverture du parking Saint-Antoine, le projet Presqu’île et sa zone à trafic limité.

De cette consultation lancée le 26 février et qui a recueilli 1 762 réponses dont une bonne partie favorable à un itinéraire par la rue Auguste-Comte (41 %) ou la rue de la Charité (18 %) selon la direction, on retiendra que 85 % trouvent que la situation actuelle des usagers est inconfortable. Rien d’anormal puisque la continuité de la piste cyclable est quasi inexistante après la voûte.

Le choix de la rue Auguste-Comte inquiète les élus du 2e

« L’ouverture de la voûte Ouest a accentué notre réflexion. Il faut vraiment agir et faire en sorte que les cyclistes n’empruntent plus la rue piétonne Victor Hugo », souligne Valentin Lungenstrass « Il en ressort aussi une préférence pour la bande protégée (63 %) plutôt que la vélorue, rue cyclable où les automobilistes n’ont pas le droit de doubler les cyclistes. »

Pourtant, la vélorue tient la corde auprès des CIL du Centre et du Sud de la presqu'île favorables pour envisager plusieurs itinéraires à moindre coût sur des zones déjà classées 30. Ils préconisent pour les usagers côté Saône, dans le sens Nord-Sud, l’utilisation des quais, dans le sens Sud-Nord, la rue Vaubecour et côté Rhône, la rue Auguste-Comte dans un sens, la rue Vaubecour dans l’autre.

« Il faut réfléchir surtout par rapport aux habitants »

Quant à Pierre Oliver, maire d’opposition du 2e, il tire plusieurs enseignements. Si pour lui, « la réflexion mérite d’être menée, beaucoup de personnes n’habitent pas le 2e (45 %) et ont moins de 35 ans (723 réponses). Il faut réfléchir surtout par rapport aux habitants. Je suis étonné que le choix de la rue Auguste-Comte ressorte d’avantage que celui de la rue Vaubecour, quand on sait que les cyclistes se dirigent vers les voies les plus rapides. Il faut matérialiser au sol des pistes cyclables dans un sens, tel que pour le Sud-Nord rues Auguste Comte ou Vaubecour, Nord-Sud les quais et la rue de la Charité. » L’édile du 2e s’oppose fermement au choix de la rue Auguste-Comte s’il devait être retenu : « Je m’inquiète de la logistique. Il y a beaucoup de commerces dont des antiquaires. On lancera une consultation auprès des habitants. »

En attendant, les services de la Métropole vont lancer les études techniques et étudier les aménagements possibles et implications associées à court et moyen terme. À ce stade, il est impossible de connaître la date d’installation des futurs tracés.

La bande cyclable protégée, premier souhait de 63 % des répondants

Sur les 1 762 réponses dont 40 % de femmes, 45 % sont des usagers quotidiens du 2e et 23 % des habitants du 2e. 723 réponses émanent de gens âgés de 20 à 34 ans, 499 de 35 à 49 ans. 85 % trouvent que la situation actuelle des usagers est inconfortable.

67 % des non-usagers du vélo sont prêts à sauter le pas s’il y a de nouveaux aménagements. La bande cyclable protégée est le premier souhait de 63 % des répondants. Pour la protection, les plots bétons arrivent en tête avec 36 % des préférences. Usagers et non-usagers du vélo placent plutôt la vélorue (rue cyclable) comme solution alternative.

Si la circulation se fait en mixité, 84 % des répondants souhaitent alors plus d’apaisement de la circulation.

L’itinéraire préféré dans le sens Sud-Nord, 41 % des répondants indiquent un passage par la rue Auguste-Comte, 28 % la rue Vaubecour, 18 % la rue de la Charité, 13 % les quais. Les usagers préfèrent la rue Auguste-Comte, les non-usagers la rue Vaubecour. Pour rejoindre la rue Auguste-Comte, la rue de Condé semble préférable à 65 % des répondants.

L’itinéraire préféré dans le sens Nord-Sud , 38 % des répondants sont favorables pour un passage par la rue de la Charité, 27 % la rue Auguste-Comte, 20 % la rue Vaubecour-rue du Plat, 15 % les quais. Pour rejoindre les voûtes depuis la Charité, la rue de Condé semble préférable à 77 % des répondants.

N. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?