Rhône Fesses, chambrage ou visite virtuelle: les insolites de Google Maps à Lyon

Rue Paul-Bert à Lyon. Capture d'écran Google Street view
Rue Paul-Bert à Lyon. Capture d'écran Google Street view

Le mode Street view de Google Maps, le service de navigation de Google, est un formidable terrain de jeu. Très pratique pour se repérer, il est aussi un lieu plein de surprises. Dernier exemple en date, ces trois jeunes hommes qui affichent leurs fesses rue Paul-Bert, à Lyon.

«Une voiture Google passe. Vite, vite, baisse ton pantalon », a dû dire ce jeune Lyonnais à ses potes. Parfaitement exécuté, le geste a été capté et donc diffusé sur Google street view, le service de navigation en ligne, qui permet de cartographier les rues.

Pour trouver trace de la scène, il faut se rendre au numéro 108 de la rue Paul-Bert, dans le 3e arrondissement de Lyon. Ici, trois jeunes hommes, torses nus, ont également fait tomber le bas, juste devant le siège de la Métropole de Lyon.

A y regarder de plus près, la capture n’est pas vraiment récente. Des passants plutôt peu vêtus, un ciel bleu azur et surtout une date, août 2020, inscrite en tout petit en bas. Elle signifie la date à laquelle la voiture Google est passée dans la rue.

Pourquoi des visages floutés mais pas des fesses ?

Si le cliché nous arrache bien volontiers un sourire, on est tout de même en droit de se demander pourquoi le visage de ces trois rigolos a été flouté, au contraire de leurs fesses. La faute à l’algorithme de Google qui doit détecter les visages et les plaques d’immatriculation pour les flouter automatiquement. Cependant, quelques ratés subsistent. Les contenus inappropriés (pornographie, incitation à la haine, violences, etc.) doivent être censurés par l’entreprise, mais le processus de traitement de l’image prend du temps, parfois plusieurs mois.

Si vous constatez un contenu inapproprié, Google a mis en place un système de signalement, à retrouver en bas à droite de la capture.

Un drapeau de l’OL devant le stade de l’ASSE

Remonter dans le temps
Remonter dans le temps

Autre scène amusante sur fond de rivalité sportive. La cocasserie a été captée par les voiture Google en novembre dernier. Devant le stade Geoffroy-Guichard, enceinte de l’ASSE, un jeune supporter lyonnais se tient debout, à côté du musée des Verts, avec un drapeau lyonnais, tendu fièrement.

Le chambrage footballistique ne s’arrête pas là. Un peu plus loin, dans la commune de L’Etrat, près de Saint-Etienne, une bannière du club lyonnais est également accrochée sur le portail du centre d’entraînement des Verts.

Visiter le musée des Confluences

Capture d'écran Google street view
Capture d'écran Google street view

Saviez-vous que vous pouviez arpenter les allées du musée des Confluences via Google Maps. Eh bien, c’est possible, en se rendant simplement à l’intérieur du musée et en s’orientant de couloirs en salles d’exposition.

Certaines expos sont totalement accessibles. Idéal en ces temps de fermeture à cause du Covid. Vous pourrez aussi scruter les environs vus d’en haut, avec la possibilité d’accéder à la terrasse du musée.

Possible également de faire un détour par l’intérieur de la basilique de Fourvière, les Halles Paul-Bocuse ou encore le centre commercial de la Part-Dieu.

Grand Canyon, Mont Fuji ou encore les Îles Galápagos : des visites virtuelles partout dans le monde sont disponibles ici.

Remonter dans le temps

Le boulevard Yves-Farge en 2008. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2008. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2016. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2016. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2020. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2020. Capture d'écran Google street view
Le boulevard Yves-Farge en 2008. Capture d'écran Google street view Le boulevard Yves-Farge en 2016. Capture d'écran Google street view Le boulevard Yves-Farge en 2020. Capture d'écran Google street view

Autre option sympathique, la possibilité de voir les photos précédentes de l’endroit où vous vous trouvez. La voiture Google sillonne, en effet, les mêmes endroits à une ou plusieurs années d’intervalle et fait donc une nouvelle photographie à l’instant T.

Il est possible, dans certains lieux (pas tous), de remonter dans le temps et de voir comment telle rue a évolué. Il suffit de cliquer sur la petite horloge en haut à gauche (quand elle apparait) et de changer la temporalité.

Sur ces photos, on constate l’évolution de la construction du groupe scolaire Françoise-Héritier, entre 2008 et 2020, boulevard Yves-Farge, dans le 7e arrondissement de Lyon, ainsi que l’apparition, à gauche, du lieu culturel La Commune.

H. Po.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?