Lyon 2e Le parking Saint-Antoine s’achèvera en juin

Depuis la livraison de la dalle supérieure en décembre par LPA, les travaux de finition ont lieu à l’intérieur des cinq niveaux, tandis que la Métropole est à la manœuvre en surface pour finaliser les aménagements de la voie de circulation jusqu’en septembre.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Depuis la livraison de la dalle supérieure en décembre par LPA, les travaux de finition ont lieu à l’intérieur des cinq niveaux, tandis que la Métropole est à la manœuvre en surface pour finaliser les aménagements de la voie de circulation jusqu’en septembre.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Depuis la livraison de la dalle supérieure en décembre par LPA, les travaux de finition ont lieu à l’intérieur des cinq niveaux, tandis que la Métropole est à la manœuvre en surface pour finaliser les aménagements de la voie de circulation jusqu’en septembre.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON

En raison du Covid en 2020, le chantier du parking Saint-Antoine avait pris six mois de retard. Depuis septembre, et malgré le couvre-feu, le calendrier a été respecté. Lyon Parc Auto vise comme annoncé une ouverture en juin avec une mise en service complète en juillet.

L’agitation sur l’emprise du futur parking Saint-Antoine, du carrefour Pont-Maréchal-Juin-rue Grenette au sud à la place d’Albon au nord n’a jamais été aussi dense. La dalle supérieure a bien été livrée en décembre par LPA comme prévu. Et si les ouvriers de LPA travaillent désormais à l’intérieur du parking, depuis janvier, ils doivent se coordonner avec la Métropole à la manœuvre en surface pour finaliser les aménagements de la voie de circulation.

« Les cinq niveaux sont terminés. Il reste les émergences, les habillages, la fermeture avec les grilles et l’entrée piétonne et vélos à terminer », souligne Didier Vallier. Les travaux de résine au sol avec marquage des places de stationnement, sont déjà quasi achevés au niveau moins 5. Les quatre ascenseurs seront livrés cette semaine.

Le responsable du chantier LPA prévoit que les travaux actuels de finition à l’intérieur du parking respecteront le calendrier : « On vise une ouverture en juin avec une mise en service complète en juillet. »

Retard de plus de trois ans

Avec l’arrêt ferme dû à la Covid et des cadences ralenties depuis la reprise, le chantier de Lyon Parc Auto avait pris en 2020 six mois de retard. Une péripétie de plus pour cet ouvrage qui d’entrée en avril 2014, accusait un retard en raison des recours juridiques, puis des fouilles archéologiques, soit au cumul, trois ans supplémentaires sur la date de livraison.

Malgré le couvre-feu instauré à 18 heures, le chantier avance en respectant les mesures sanitaires pour limiter la concentration de personnel. Les points d’eau ont été minimisés et les normes Covid appliquées sont encore plus sévères au niveau des vestiaires et du réfectoire.

Mur végétal

Ce futur parking dont le coût initial de 35 millions d’euros a été largement dépassé  une conception architecturale étudiée pour le bien-être des usagers avec la mise en valeur de certains espaces par la lumière du jour, l’installation d’un mur végétal du niveau moins 5 au niveau zéro, l’ajout de ventilateurs de transfert à chaque étage et l’ouverture d’un pôle de services de proximité (Citiz LPA, service d’autopartage, lavage de voiture, point rencontres covoiturage, conciergerie…) ouvert à tous, clients, passants et riverains.

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?