Rhône Ces Lyonnais à la recherche de la vie sur Mars

Erwin Dehouck et Cathy Quantin-Nataf ont travaillé sur l’outil Supercam embarqué à bord de Perseverance.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD
Erwin Dehouck et Cathy Quantin-Nataf ont travaillé sur l’outil Supercam embarqué à bord de Perseverance.  Photo Progrès /Richard MOUILLAUD

C’est une mission qui devrait faire date dans l’histoire de l’exploration spatiale. Mars 2020, lancée le 30 juillet dernier depuis la base de Cap Canaveral en Floride, est la première mission spatiale ayant pour principal objectif la découverte d’une trace de vie sur la planète rouge. Quatre scientifiques lyonnais ont participé à ce projet, piloté par la NASA, avec l’Agence Spatiale Française et le CNRS.

Le 5e rover sur Mars

Parmi eux, Cathy Quantin-Nataf et Erwin Dehouck (1), nous reçoivent dans les bureaux du laboratoire de géologie de Lyon, situé sur le campus de l’université Lyon-1. « On aurait dû être tous ensemble en Californie pour vivre l’atterrissage, mais avec la crise sanitaire, rien de tout ça n’a pu être organisé » peste Cathy, également professeure à l’université Lyon-1.

C’est donc depuis chez eux, « en petit comité » qu’ils assisteront ce jeudi à l’arrivée du robot Perseverance qui devrait se poser un peu avant 22 h et ainsi devenir le 5e rover à toucher le sol martien depuis 1997.

Supercam, l’œil de Perseverance

Débutera ensuite l’analyse des nombreuses données recueillies par l’astromobile. C’est précisément sur l’un des sept instruments scientifiques embarqués par Perseverance, appelé Supercam, que les deux scientifiques français ont travaillé et travailleront tout au long de la mission.

« Cette caméra située au bout d’un mat, au-dessus du robot, va nous permettre d’étudier la chimie et la minéralogie de Mars ou encore la composition de son atmosphère » explique Cathy Quantin-Nataf.

 Supercam est l’un des 7 outils embarqués à bord de Perseverance qui va se poser jeudi 18 février sur Mars.   CNES /DR
Supercam est l’un des 7 outils embarqués à bord de Perseverance qui va se poser jeudi 18 février sur Mars.   CNES /DR

« Plus globalement, il y a deux aspects dans lesquels on va être impliqué. Le premier est l’analyse des données que Perseverance pourra recueillir via Supercam. Le deuxième c’est l’aspect opérationnel. On va pouvoir dire à l’instrument ce qu’il doit faire, quelle roche il doit analyser, où il doit pointer sa caméra » poursuit-elle.

Le pilotage de l’instrument Supercam, qui possède cinq techniques d’analyses dont un microphone et un appareil photo haute résolution, se fera depuis Toulouse alors qu’au total près de 200 personnes, la plupart aux États-Unis travailleront quotidiennement sur le pilotage du rover.

« Trouver une trace de vie sur Mars aurait une implication considérable »

« À terme, l’un des buts de cette mission est également de ramener sur terre un échantillon de Mars, ce qui n’a encore jamais été fait » complète Erwin. Pour cela, le rover Perseverance va collecter une trentaine d’échantillons de roche martienne, « de la taille d’un stylo bic » avant qu’un autre robot, d’ici quelques années, vienne récupérer ces échantillons pour les ramener sur terre.

 Premier test de conduite du rover Perseverance, mission Mars 2020 de la NASA au Jet Propulsion Laboratory aux États-Unis.   NASA/JPL Caltech /DR
Premier test de conduite du rover Perseverance, mission Mars 2020 de la NASA au Jet Propulsion Laboratory aux États-Unis.   NASA/JPL Caltech /DR

Des données, qui une fois analysées permettront peut-être de répondre à cette fascinante question : y a-t-il eu un jour de la vie sur Mars ? « Trouver une trace de vie sur Mars aurait une implication considérable » estime Erwin Dehouck. « Le fait de trouver de la vie sur deux planètes si proches que sont la Terre et Mars, à l’échelle de l’univers, ça voudrait finalement dire que la vie est quelque chose d’assez courant. »

(1) Gilles Dromart, professeur à l‘Université Lyon-1, et Gilles Montagnac, ingénieur d’étude au CNRS, ont également participé au projet.

Vincent GUIRAUD

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?