Villeurbanne La marque Bomolet propose un t-shirt running made in France et recyclé

Nathan Darly (à gauche) et Flavien Thouroude : les fondateurs de la marque Bomolet portent le premier élément de leur vestiaire équitable..  Photo Progrès /DR
Nathan Darly (à gauche) et Flavien Thouroude : les fondateurs de la marque Bomolet portent le premier élément de leur vestiaire équitable..  Photo Progrès /DR

La toute jeune marque villeurbannaise Bomolet ne propose pour l’instant qu’un seul tee-shirt de running sur la plateforme Ulule. Sa maille légère est conçue avec des bouteilles de plastiques recyclées.

Avec pour slogan de lancement « le tee-shirt de running qui parcourt moins de kilomètres que vos mollets », la marque de vêtements de sport Bomolet annonce la couleur.

« Rendre l’industrie du textile plus juste »

Fondée à Villeurbanne par Nathan Darly et Flavien Thouroude, deux amis rencontrés sur les bancs d’une école de commerce à Toulouse, la marque se veut respectueuse des hommes et de l’environnement. Tous deux amateurs de course à pied, « nous regrettions de devoir porter des vêtements conçus à l’étranger dans des conditions pas toujours respectueuses de l’humain » constate Flavien. Après avoir recueilli 30 000 signatures sur une pétition demandant aux marques de vêtements de sport, plus de transparence sur la confection, les deux jeunes hommes ont fini par se dire qu’ils ne seraient jamais mieux servis que par eux-mêmes !

Co-conçu avec 300 sportifs

Pour être certains de ne pas investir leurs maigres économies dans un projet qui n’aboutirait pas, Nathan et Flavien ont réalisé une enquête auprès de 300 amateurs de course à pied, sur les réseaux sociaux. Dans l’objectif de créer leur propre marque, ils ont été attentifs aux réponses reçues : « Tous souhaitaient un vêtement léger, respirant qui dure dans le temps. » Ne restait plus qu’à trouver comment le concevoir de manière équitable. Après de nombreuses recherches, « nous avons découvert le fil créé à base de bouteilles plastiques recyclées », indique Flavien. Le tour était joué et en huit mois le projet monté.

La première production étant assurée d’être lancée, l’ambition de Flavien Thouroude et Nathan Darly est désormais de développer un vestiaire complet et « rendre l’industrie du textile du sport plus juste. »

Plus d’informations : bomolet.com

Christelle LALANNE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?