Métropole de Lyon Yohan Jouvanceau, un coiffeur lyonnais au plus près des Top models

Yohann Jouvanceau et Kate Moss. Photo DR
Yohann Jouvanceau et Kate Moss. Photo DR

Kate Moss, Demi Moore, Naomi Campbell, Cara Delevingne, Bella Hadid font partie de ces stars côtoyées par ce professionnel de la capitale des Gaules.

« Kate et Lila Grace sont arrivées dans la loge pour se faire coiffer très détendues. Elles étaient “cool” souriantes et très simples. J’ai eu vraiment beaucoup de plaisir à travailler pour elles sous la houlette du coiffeur attitré des défilés Fendi Sam Mcknight ».

« C’était vraiment un antidote à la morosité de la crise sanitaire »

Si Yohann s’occupait plus particulièrement de Kate et de Lila Grace, il a aussi côtoyé Demi Moore, Naomi Campbell, Cara Delevingne ou Bella Hadid. « Il régnait une ambiance d’équipe exceptionnelle, très joyeuse, tout le monde était heureux de se retrouver. Le défilé était filmé comme celui de Dior Homme auquel j’ai aussi collaboré, ayant été contacté pour renforcer les équipes. »

Il incarne la 3e génération de la famille

Yohann gère le salon Jouvanceau, 52 cours Vitton dans le 6e arrondissement. Né en février 1985 à Lyon, il incarne la 3e  génération de la famille à avoir choisi le métier de coiffeur. Son grand-père était en effet déjà coiffeur place Carnot. Sa mère a ouvert son premier salon à l’âge de 25 ans. « Tous les soirs après l’école j’allais au salon. Je regardais les gestes, les coupes mais ce qui me passionnait surtout c’était le comportement des clients. »

" Ce salon a une histoire, un héritage, une identité"

Diplôme en poche, il a très vite intégré le salon, en s’associant avec sa mère. « Ce salon a une histoire, un héritage et une identité. Il est aussi en perpétuelle évolution pour rester à l’avant-garde des innovations techniques dans le milieu de la mode et de l’image », explique Yoann.

Ces innovations, il les peaufine lors des diverses compétitions nationales et internationales qu’il dispute, arrivant pour certains en finale.

Papa d’une petite Lou, âgée de 6 ans, Yoann retrouve chez elle un certain goût pour la coiffure. Peut-être sera-t-elle la 4e  génération, mais, dit-il, « je ne lui imposerai jamais rien ».

Gisèle Lombard

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?