Métropole de Lyon Airbnb serre la vis avec les propriétaires lyonnais

Airbnb veut être plus transparent avec les villes.  Photo illustration Maxime Jegat
Airbnb veut être plus transparent avec les villes.  Photo illustration Maxime Jegat

La plateforme de location américaine a annoncé une série de mesures pour renforcer mieux contrôler les locations de courte durée.

Airbnb a annoncé, ce lundi 8 février, que les propriétaires de Lyon (mais aussi de Paris et Bordeaux) ne pourront plus, d’ici la fin de l’année, louer des logements entiers pour des séjours de courte durée sans que ceux-ci ne soient enregistrés auprès de la Ville.

Objectif de la mesure ? Que les hôtes ne dépassent pas la limite des 120 jours de location pour leur résidence principale, et diminuer ainsi les abus de certains. Les locations de moyenne et longue durée pourront toutefois être réservées sans numéro d’enregistrement.

Limiter les nuisances

Pour plus de transparence, Airbnb s’engage à partager les données avec les villes concernées, via un « guichet unique en ligne où elles trouveront rassemblées des données sur l‘activité des locations de meublés de tourisme ou encore la collecte de la taxe de séjour, et où elles pourront signaler certaines annonces ».

Autre promesse de la plateforme de location : la création d’un numéro de téléphone pour que les voisins puissent signaler les nuisances dans des locations. Elle sera effective au second semestre 2021.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?