Lyon Le premier livre des aventures du clown lyonnais Boboss arrive en mars

Le clown Boboss devient le personnage principal d’une série de livres qui retrace ses aventures.  Photo DR
Le clown Boboss devient le personnage principal d’une série de livres qui retrace ses aventures.  Photo DR

L’artiste lyonnais Boboss, de son vrai nom Louis Burlet, va écrire une série de livres en collaboration avec Jacques Bruyas. La parution du premier ouvrage sur les aventures du clown est prévue en mars. Il est aussi à l’aise sur la piste du cirque Franconi, sur la scène d’un cabaret, dans une arène ou sur un parking de supermarché…

Connu dans le monde de la piste sous le nom du clown Boboss, Louis Burlet, fils et petit-fils de forains et de marionnettiste, a vécu sa petite enfance à Meyzieu puis a usé ses fonds de culotte dans toutes les écoles des villages de la région lyonnaise. Il a même habité avec sa mère dans une caravane cours Emile-Zola vers Flachet.

Toujours prêt à faire le bonheur des enfants d’hier et d’aujourd’hui, Boboss s’apprête à vivre une nouvelle aventure. En collaboration avec l’écrivain Jacques Bruyas, il va écrire ses aventures et devenir ainsi le personnage principal d’une série de petits ouvrages de 130 pages intitulée : Les aventures du clown Boboss. Le premier livre, en cours d’écriture, sortira le 15 mars aux éditions MaBoZa.

Pendant six ans, il a été le partenaire de Casimir

Jongleur sur monocycle, équilibriste, musicien, chanteur, danseur… Jean Nohain, Gilbert Richard et Roger Lanzac l’engagent sur la tournée du Cirque Spirou en 1969. Trois ans plus tard, Roger Lanzac qui vient de monter son propre cirque « La piste d’or » l’embauche aux côtés des Barrio, d’Alexis Gruss et de nombreux autres talents. Remarqué par les producteurs de « L’île aux enfants », il devient pendant six ans le partenaire de Casimir et entre ainsi dans le monde merveilleux des petits.

Il présente le spectacle de Pinder

On peut applaudir Boboss en 1982 au Cirque d’Hiver Bouglione. Puis Jean-Pierre Richard, désormais à la tête des chapiteaux de son père, lui demande de présenter le spectacle de Pinder, l’un de ses deux cirques, ce qu’il fait d’une manière facétieuse.

Plus tard, avec son épouse et ses enfants, il propose « La parade de Boboss ». Enfin, dans les années 90, il crée le cirque Alexandra Franconi du nom de son épouse, une des descendantes d’Antonio Franconi.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?