Rhône Cour d’appel de Lyon : bientôt un pôle régional spécialisé en matière environnementale

Pandémie oblige, il y avait nettement moins de public, cette année, pour l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel de Lyon. Photo Richard MOUILLAUD
Pandémie oblige, il y avait nettement moins de public, cette année, pour l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel de Lyon. Photo Richard MOUILLAUD

« Nous avons ensemble tenu le cap », a salué vendredi matin la procureure générale, Sylvie Moisson, lors de l’audience solennelle de rentrée de la cour d’appel de Lyon, en référence à la pandémie.

« Il n’y a eu à aucun moment d’arrêt total des activités judiciaires ». Mais le retard s’est accumulé, notamment du côté de la chambre de l’instruction, où « la situation est quasi insoluble » sans renforts, a prévenu le premier président, Régis Vanhasbrouck, après des « alertes répétées » auprès de la chancellerie.

Côté bonnes nouvelles, le recrutement de 30 personnels, le mois dernier, pour accompagner la mise en œuvre de la justice de proximité et la prochaine création d’un pôle régional spécialisé en matière environnementale : « Une avancée significative dans ce domaine très technique au plan juridique », a savouré Sylvie Moisson, les yeux déjà rivés sur la réforme de la justice pénale des mineurs, qui sera mise en œuvre au 31 mars, avec désormais « un jugement rapide sur la culpabilité ».

Cinq nouveaux magistrats ont pris leur fonction, lundi, à la cour d’appel : deux présidents de chambre, une conseillère et deux magistrats honoraires qui exerceront des fonctions juridictionnelles.

J. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?