Lyon 4e Boulevard de la Croix-Rousse : les voitures éjectées par le marché

Les étals du marché alimentaire, installés sur le boulevard, du côté du 4e arrondissement. Photo Progrès /Yves LE FLEM
Les étals du marché alimentaire, installés sur le boulevard, du côté du 4e arrondissement. Photo Progrès /Yves LE FLEM

Historiquement installé côté 1er, le marché a traversé le boulevard pour s’installer aussi côté 4e. Crise sanitaire oblige, il s’agit selon la mairie « d’élargir la déambulation et d’adapter l’espace public au flux de visiteurs ». Une façon de dégager les voitures du trottoir plus rapidement que prévu.

C’est ce qui s’appelle faire d’une pierre deux coups. En déployant, depuis quelques jours, le marché alimentaire de part et d’autre du boulevard de la Croix-Rousse, la mairie du 4e trouve une issue, que peut-être elle n’espérait pas aussi rapide, au délicat problème de stationnement sur les trottoirs. L’idée, à la base comme l’a rappelé le maire Rémi Zinck lors du conseil d’arrondissement était, Covid oblige, « d’élargir la déambulation et d’adapter l’espace public au flux de visiteurs ».

Du coup les habitants ont vu fleurir sur une bonne longueur du parcours, des panneaux interdisant le stationnement tous les jours sauf le lundi. « Des échanges ont eu lieu avec les commerçants pour organiser au mieux ce marché, la réorganisation est difficile car il y a beaucoup de forains », indique l’élu qui a annoncé par ailleurs, la libération de certains stationnements par exemple rue d’Austerlitz ou rue Perrod, pour « organiser les files d’attente et pacifier l’espace public ».

Un retour plutôt positif

Et après ? La question a été posée par celui qui fut maire du 4e arrondissement lors de la précédente mandature, David Kimelfeld. « À quel moment souhaitez-vous mettre en place cette mesure ? Sera-t-elle progressive ou appliquée d’un coup ? » La réponse n’a pas varié. Pour les nouveaux élus, il s’agit de rendre le trottoir aux déambulations piétonnes. « Le stationnement est devenu une habitude et c’est presque pour certains automobilistes devenu un droit de stationner sur le trottoir, au nom de quoi ? Je ne sais pas », regrette Rémi Zinck qui avait prévu de libérer le trottoir des voitures, mais progressivement.

« Aujourd’hui, le trottoir est utilisé par le marché quasiment tous les jours de la semaine. On a vécu cette expérience grandeur nature imposée par la crise Covid. Et on en mesure le retour, ajoute l’élu, qui parle d’une grande satisfaction des habitants, pouvant désormais circuler « en toute tranquillité et surtout en toute sécurité ».

« Un retour normal à un usage piéton »

Pour la suite, on verra. L’installation est programmée normalement jusqu’à la mi-janvier. « Une chose est sûre, on souhaite avec les adjoints de la Ville de Lyon et la mairie du 1er pérenniser le retour normal à un usage piéton, ajoute Rémi Zinck qui dit s’être tourné vers les conseils de quartier, pour voir l’usage qu’on peut en faire quotidiennement. Parallèlement, la mairie du 4e espère une réfection du boulevard, « pas dans des proportions importantes en termes de financement », avec des replantations d’arbres notamment.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?