Solidarité Restos du cœur : près de 4 millions de repas distribués

Dans ce centre des Restos à l’espace Henry-Vallée à Lyon 7e, les bénévoles ont dû s’organiser pour respecter les règles sanitaires. Ils constituent des colis alimentaires que viennent récupérer les bénéficiaires.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
Dans ce centre des Restos à l’espace Henry-Vallée à Lyon 7e, les bénévoles ont dû s’organiser pour respecter les règles sanitaires. Ils constituent des colis alimentaires que viennent récupérer les bénéficiaires. Photo Progrès /Maxime JEGAT

Comme toutes les associations, les Restos du cœur ont dû s’adapter durant cette année marquée par la crise sanitaire. S’ils s’attendent à une hausse du nombre de bénéficiaires, pour l’instant, l’augmentation est contenue.

Un premier confinement difficile

« Sur le premier confinement, cela a été très compliqué pour différentes raisons. Certains centres ont perdu 40 % de leurs bénévoles, ceux qui avaient plus de 70 ans, ceux qui étaient considérés comme personnes fragiles… Et il fallait adapter le modèle d’organisation. On a mis trois semaines pour rouvrir l’ensemble des centres » note Jean-Marc Prot, président des Restos du cœur du Rhône. Motif de satisfaction : le camion du cœur, qui accueille du lundi au vendredi quelque 150 personnes à Villeurbanne et distribue des repas chauds, ne s’est lui jamais arrêté.

Les Restos se sont concentrés sur l’alimentaire et ont dû mettre en sommeil plusieurs activités d’aide à la personne qui vont reprendre progressivement. Les bénévoles sont aujourd’hui revenus. La crise a aussi permis de recruter de nouvelles personnes qui étaient au chômage partiel, ou des étudiants.

 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Une femme bénéficiaire des Restos du cœur, vient retirer son colis alimentaire dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Une femme bénéficiaire des Restos du cœur, vient retirer son colis alimentaire dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Jean-Marc Prot, président bénévole des Restos du Cœur dans le Rhône. Il est ici photographié dans son bureau du siège départemental des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Jean-Marc Prot, président bénévole des Restos du Cœur dans le Rhône. Il est ici photographié dans son bureau du siège départemental des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT
 Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Une femme bénéficiaire des Restos du cœur, vient retirer son colis alimentaire dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Jean-Marc Prot, président bénévole des Restos du Cœur dans le Rhône. Il est ici photographié dans son bureau du siège départemental des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT  Constitution des colis alimentaires pour les bénéficiaires dans un centre des Restos du cœur à Lyon.   Photo Progrès /Maxime JEGAT

Plus de bénéficiaires

Dans le Rhône, du 1er  mai 2019 au 30 avril 2020, 3,95 millions de repas ont été servis (+9,5 %). Plus de 30 000 personnes ont été accueillies lors de la précédente campagne d’hiver, 26 000 lors de la campagne d’été.

« On n’a pas connu une forte augmentation du nombre de bénéficiaires. On est dans les 6 %, mais on s’attend à une recrudescence au fur et à mesure des conséquences économiques de la crise », souligne Jean-Marc Prot.

« Il y a des familles qu’on n’a pas forcément retrouvées. Des associations ont pris le relais dans certains quartiers, on a perdu pour un temps certaines personnes, mais on est en petite progression parce qu’on a eu des gens de la nouvelle précarité : des personnes qui ont perdu leur boulot et des étudiants.»

Un centre dédié aux étudiants

Parmi les projets, l’un devrait aboutir dès mi-janvier. « On aimerait ouvrir le centre de Maisons Neuves à Villeurbanne le samedi matin à destination uniquement des étudiants, l’idée étant de faire en sorte d’apporter une solution particulière à ce public », met en avant Jean-Marc Prot. Il s’est rapproché des étudiants de Gaelis, qui gèrent les deux épiceries solidaires de Lyon 1 et Lyon 2 pour qu’ils s’associent à cette distribution.

À la recherche de financements

L’une des priorités des Restos est de trouver des locaux pour abriter son siège départemental et le centre de distribution de Lyon 7e, actuellement situés à l’espace Henry-Vallée.

« On a re-signé un bail précaire. D’ici 18 mois, il faut qu’on ait trouvé une solution pour un local couvrant Lyon 7e et Lyon 8e » insiste Jean-Marc Prot. 600 à 700 familles fréquentent ce lieu. À Villeurbanne, où est installé le plus gros centre du Rhône - il accueille un millier de familles - une réflexion est menée avec la mairie pour de nouveaux locaux. Le dépôt logistique des Restos de Bron doit aussi déménager.

« On est à la recherche de budget pour financer le déménagement et la remise à niveau de notre matériel », indique Jean-Marc Prot. Avis à d’éventuels mécènes, l’association doit renouveler une partie de son parc de camions, de chariots élévateurs et les chambres froides. Elle est aussi à la recherche de financement pour mettre en place un camion itinérant pour des distributions alimentaires dans le nord ouest du département.

Anne-Laure WYNAR

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?