Animations Une Fête des Lumières chez soi, citoyenne et artistique

Maxime, Louis et Maxime unissent leur passion pour l’art  et le digital lors d’une soirée, à sa fenêtre, pour remplacer  la Fête des Lumières.  Photo /Lou VINCENT
Maxime, Louis et Maxime unissent leur passion pour l’art et le digital lors d’une soirée, à sa fenêtre, pour remplacer la Fête des Lumières. Photo /Lou VINCENT

The Live Drawing Projet, un collectif artistique, a créé un logiciel d’art participatif pour que, le soir de la Fête des Lumières, chacun puisse projeter son dessin sur sa façade et profiter d’un spectacle de près de 3 h. Seule condition : avoir un vidéo projecteur chez soi.

The Live Drawing Projet est un collectif artistique crée il y a deux ans par trois amis diplômés en arts visuels et en architecture. « On est issus de milieux différents mais on est assez vite tombés sur l’idée d’un outil promouvant l’art participatif », affirme Maxime Hurdequint. Leur but ? Que le public soit au cœur de l’installation, qu’ils puissent interagir et créer en live. Grâce à cette forme « d’art numérique », comme appelle ça Maxime Touroute, les trois collaborateurs ont pu voyager et participer à divers évènements notamment en Irlande, au Canada ou encore au Pérou. « Avec le Covid, tout ça a été stoppé. Mais on a su rebondir et développer notre logiciel à distance pour que les gens continuent de dessiner et projeter leurs œuvres en direct », confie Maxime Hurdequint.

Un show de 3 heures

Lors du premier confinement, ils ont lancé l’évènement Dessine avec tes voisins. « Notre envie c’était de créer du lien social tout en restant chez soi », rappelle Louis Clément. Grâce aux vidéoprojecteurs des personnes inscrites, une quarantaine de lieux dans toute la France a pu être animée toutes les semaines avec les dessins des participants. Les trois amis, accompagnés de la photographe Julie Guérin, ont décidé de répéter l’édition le 5 décembre au soir, pour la Fête des Lumières. « En plus du 8, cela créera un deuxième rendez-vous à sa fenêtre », s’amuse Maxime Hurdequint. De 19 à 22 heures, les dessins des participants seront projetés, ainsi que les œuvres d’artistes lyonnais. « Pour l’instant on a 70 inscrits à Lyon et sa métropole, ça va être un vrai challenge de gérer tous les vidéoprojecteurs à distance », confie Maxime Touroute.

 Un vidéo projecteur, un téléphone et un peu d’imagination : le tour est joué pour illuminer les rues de Lyon le 5 au soir.   Photo Progrès /The Live Drawing Project
Un vidéo projecteur, un téléphone et un peu d’imagination : le tour est joué pour illuminer les rues de Lyon le 5 au soir.   Photo Progrès /The Live Drawing Project

Rediffusé en live sur Facebook

Pour participer au projet, il suffit de s’inscrire sur le site Internet thelivedrawingproject.com , de dessiner avec son doigt directement sur son écran de téléphone et de valider le dessin. « Par la suite, on récupère le dessin, on met des couleurs, des animations et on l’ajoute à la composition vidéo projetée en live. » La composition est unique puisqu’elle changera au fur et à mesure que de nouveaux dessins seront validés. « L’idée c’est que chacun devienne un artiste même si ce n’est pas un professionnel et qu’il ait la chance de voir son dessin projeté sur le mur d’en face », assure Louis Clément. Rappelant que c’est un évènement confiné, les organisateurs le diffuseront en live sur leur page Facebook , pour que même ceux qui n’ont pas de vidéoprojecteur puissent profiter d’un show lumineux et féerique.

Lou VINCENT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?