Lyon Le cirque Medrano finalement en piste

27 artistes composent le spectacle d’automne du cirque Medrano, qui se tient à Perrache jusqu’au 29 novembre. Photo Stéphane GUIOCHON
27 artistes composent le spectacle d’automne du cirque Medrano, qui se tient à Perrache jusqu’au 29 novembre. Photo Stéphane GUIOCHON

Empêché à cause de la situation sanitaire, le cirque Medrano a obtenu l’autorisation d’ouvrir. Il sera en place à Perrache jusqu’au 29 novembre. On est allés assister à une séance.

Empêché d’ouvrir dans un premier temps par la Préfecture du Rhône après le passage de Lyon en alerte maximale Covid-19, le cirque Medrano a finalement obtenu l’autorisation de lever le rideau, après avoir mis en place une organisation drastique répondant aux exigences sanitaires.

« C’est évidemment une très bonne nouvelle, commente Raoul Gibault, le directeur. Le public a besoin de se distraire. Dans ce contexte, nous souhaitons jouer aussi la carte de l’apaisement : il n’y a pas d’animaux sauvages dans le spectacle proposé. »

 Le duo Believe et son surprenant numéro de force capillaire. Photo Stéphane GUIOCHON
Le duo Believe et son surprenant numéro de force capillaire. Photo Stéphane GUIOCHON
 Célia Berthier, la Mme Loyal, et le jeune clown Anthony Lefort mettent l’ambiance. Photo Stéphane GUIOCHON
Célia Berthier, la Mme Loyal, et le jeune clown Anthony Lefort mettent l’ambiance. Photo Stéphane GUIOCHON
 La cavalerie de Sacha Houcke. Hommage aux origines du cirque.Photo Stéphane GUIOCHON
La cavalerie de Sacha Houcke. Hommage aux origines du cirque.Photo Stéphane GUIOCHON
 Le jongleur Ivan Radev, concentré. Photo Stéphane GUIOCHON
Le jongleur Ivan Radev, concentré. Photo Stéphane GUIOCHON
 Trois motards enfermés dans cette boule de fer, lancés à 80 km/heure, tournent en se croisant. Ce sont les Varane, cascadeurs. Flippant !  Photo Stéphane GUIOCHON
Trois motards enfermés dans cette boule de fer, lancés à 80 km/heure, tournent en se croisant. Ce sont les Varane, cascadeurs. Flippant !  Photo Stéphane GUIOCHON
 Les petits cochons de Gaby Dew.Photo Stéphane GUIOCHON
Les petits cochons de Gaby Dew.Photo Stéphane GUIOCHON
 Avec l’illusionniste Jidinis, les femmes sont coupées en morceau, disparaissent… et réapparaissent.Photo Stéphane GUIOCHON
Avec l’illusionniste Jidinis, les femmes sont coupées en morceau, disparaissent… et réapparaissent.Photo Stéphane GUIOCHON
 Le duo Believe et son surprenant numéro de force capillaire. Photo Stéphane GUIOCHON  Célia Berthier, la Mme Loyal, et le jeune clown Anthony Lefort mettent l’ambiance. Photo Stéphane GUIOCHON  La cavalerie de Sacha Houcke. Hommage aux origines du cirque.Photo Stéphane GUIOCHON  Le jongleur Ivan Radev, concentré. Photo Stéphane GUIOCHON  Trois motards enfermés dans cette boule de fer, lancés à 80 km/heure, tournent en se croisant. Ce sont les Varane, cascadeurs. Flippant !  Photo Stéphane GUIOCHON  Les petits cochons de Gaby Dew.Photo Stéphane GUIOCHON  Avec l’illusionniste Jidinis, les femmes sont coupées en morceau, disparaissent… et réapparaissent.Photo Stéphane GUIOCHON

On peut aller passer un bon moment en famille sous le chapiteau où vingt-sept artistes font le show. Notre coup de cœur ? Il va au bluffant illusionniste Jidinis, capable de couper des femmes en morceau, de les faire disparaître et réapparaître en dix secondes.

Notre plus grosse montée d’adrénaline ? Elle est due aux Varane, cascadeurs à moto enfermés dans un globe, lancés à 80 km/heure. Bluffant et bien meilleur que Zidane, le jongleur Radev, avec ses ballons de foot.

Sympa, le duo formé par Célia Berthier, la Mme Loyal de la cérémonie, et le jeune clown Anthony Lefort. Pour les amateurs, des animaux, il y en a quand même : des dromadaires, une drôle de vache écossaise, des zébus nains, des ânes de Nubie, de désopilants cochons, une chèvre escaladeuse, la cavalerie de Sacha Houcke avec ses beaux lusitaniens sans longe…

Jusqu’au 29 novembre. De 24 à 50 €. Horaires variables selon les jours, à voir sur le site actualisé www.cirque-medrano.fr. Quai Perrache, Lyon 2e. Tél. 06 72 73 55 38.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?