Consommation Bientôt un grand supermarché coopératif qui appartient à ses clients

L’épicerie coopérative, dont le succès ne se dément pas, est une étape avant l’ouverture du supermarché. Photo archives Sandrine RANCY
L’épicerie coopérative, dont le succès ne se dément pas, est une étape avant l’ouverture du supermarché. Photo archives Sandrine RANCY

C’est un premier succès qui en appelle donc un autre. Fort de son expérience réussie avec l’épicerie de la place des Pavillons, toujours très fréquentée, l’association Demain Supermarché va ouvrir sous peu un supermarché coopératif. « Nous avons l’intention d’ouvrir un magasin entre 500 et 1 200 m² dans le 7e arrondissement », explique Cyrielle Taveau, chargée de la communication de la structure. Le projet a été présenté ce mardi 6 octobre à la maison de l’environnement.

Comment ça marche ?

Un marché coopératif fonctionne sur la base de l’actionnariat (10 actions de 10 € pour le coopérant à son arrivée, ou une action pour les étudiants et les personnes en difficulté). Chaque membre de la coopérative doit également donner au moins 3 heures de son temps, chaque mois, pour le bon fonctionnement de la structure.

Quels produits ?

Le projet intègre les tendances du moment en matière de consommation avec des produits sains, issus de l’agriculture raisonnable, sans pesticides, et produits localement.

C’est quoi, Demain Supermarché ?

C’est donc un concept de magasin dans lequel le client est acteur : il range les produits, gère différentes taches ou peut même être caissier. En contrepartie, il bénéficie de prix allégés des frais d’intermédiaires.

Site : demainsupermarche.org

 

Un projet salué par les élus

Jérémy Camus, en charge de l’alimentation à la métropole, Barthelemy Chenaux pour le 7e arrondissement et Gauthier Chapuis, conseiller à l’alimentation locale pour la ville de Lyon, sont venus applaudir et soutenir cette initiative locale.

Ce dernier en a profité pour annoncer que la ville allait modifier les menus servis aux enfants dans les écoles, avec une orientation plus raisonnée au niveau des produits et moins de viandes.

La présentation de cet ambitieux projet s’est terminée par une dégustation de produits locaux, avec des jus de fruits de la vallée du Rhône, des légumes des Monts du Lyonnais et du pain bio, livré à vélo cargo, par la Micyclette (Lyon 8e). Écologistes jusqu’au bout !

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?