Métropole de Lyon Covid-19 : des dépistages gratuits à la sortie du métro

Photo d’illustration Progrès   /R. PERRIN
Photo d’illustration Progrès /R. PERRIN

Après Paris, c’est la première expérimentation de ce type en région : à partir de ce lundi 31 août, il sera possible de se faire dépister au Covid-19 avec un test RT-PCR (écouvillon dans le nez) à la sortie du métro. L’expérimentation commence lundi et mardi aux terminus de la ligne D, gare de Vaise et gare de Vénissieux, avant de changer de sites tous les deux jours (lire par ailleurs).

Des tentes seront installées en surface et à proximité des stations, accessibles de 11 à 19 heures. Entre 200 et 300 tests pourront être réalisés quotidiennement sur chaque site, soit au total 600 par jour.

Ouvert à tous sans aucun papier

Ces tests sont accessibles à toute personne souhaitant se faire dépister. Ils sont gratuits et ne nécessitent pas d’ordonnance (comme pour n’importe quel site de dépistage actuellement). Il n’est pas non plus nécessaire de présenter une pièce d’identité ou sa carte Vitale. Il suffit de donner un numéro de téléphone et/ou un mail pour être informé du résultat.

Reste à savoir quel sera le temps d’attente pour obtenir les résultats. Entre 2 et 4 jours, indique la Métropole, sachant que, dans certains laboratoires de ville, il faut désormais compter jusqu’à 5 jours pour avoir un résultat si la personne n’est pas prioritaire, c’est-à-dire si elle n’est pas symptomatique ou cas contact.

Organisé en lien avec les Hospices civils de Lyon et des laboratoires privés, le dispositif sera d’abord expérimenté durant 15 jours mais il devrait durer un mois au total.

Définir les publics prioritaires

Après le respect des gestes barrières, le dépistage est la deuxième priorité affichée par le président de la Métropole. « Nous allons affiner quels sont les publics prioritaires pour toucher la population la plus large », a précisé Bruno Bernard, jeudi, lors de la conférence de presse présentant les mesures sanitaires mises en place par la Métropole pour la rentrée. Avec ces tests réalisés à la sortie du métro, il s’agit d’aller au-devant de personnes qui n’iraient pas forcément se faire dépister.

Plus de 20 000 dépistages ont été réalisés dans le Rhône la semaine dernière avec quelques opérations ciblées dans des établissements et chez les vendangeurs.

S. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?