Gastronomie Un restaurant de 500 couverts à la gare des Brotteaux en 2021

L’intérieur du futur restaurant.  Photo fournie par CoCo
L’intérieur du futur restaurant. Photo fournie par CoCo

Le Groupe Paris Society de Laurent de Gourcuff ouvrira en juin 2021 son restaurant CoCo en lieu et place de la Maison de ventes Aguttes. De quoi insuffler une nouvelle dynamique à la gare des Brotteaux.

La Maison de vente Aguttes présente dans la gare des Brotteaux depuis 2008 se retire pour laisser place au concept de restauration CoCo créé par le Groupe Paris Society, fondé par Laurent de Gourcuff.

L’emblématique chef d’entreprise à la tête de 40 établissements en France a décidé de s’attaquer à ce monument lyonnais dont il est, dit-il, littéralement « tombé amoureux ».

Un investissement de 4,5 millions d’euros

Au point de décider d’investir 4,5 millions d’euros pour transformer les 900 m²  de la salle des pas perdus de l’ancienne gare (propriété de la famille Aguttes) en un restaurant haut de gamme avec tous les codes de la restauration à la française. « Il y a deux ans, nous avons créé l’établissement CoCo à l’Opéra Garnier à Paris ; la gare des Brotteaux c’était une évidence parce que le lieu est magique, exceptionnel. Après le succès immédiat du premier CoCo à Paris, la gare des Brotteaux nous a semblé le lieu idéal pour créer CoCo à Lyon. »

Un lieu qui sera imaginé comme à l’Opéra Garnier par l’architecte d’intérieur Corinne Sachot pour en faire un établissement d’exception à la hauteur de la beauté architecturale de l’édifice qui date de 1908.

Avec ce nouveau restaurant qui proposera 200 couverts à l’intérieur, 300 en terrasse, Laurent de Gourcuff a l’ambition que CoCo devienne d’emblée une institution pour tous les Lyonnais et tous les touristes désireux de vivre une expérience gastronomique dans les codes de la tradition française avec la signature chic de Paris Society, empreinte de contemporanéité.

Ce nouvel établissement devrait nécessiter à terme le recrutement de 80 personnes qui auront pour mission d’animer ce nouveau temple de la gastronomie française à Lyon dont l’ouverture est prévue en juin 2021. Un nouveau temple (dont les murs restent la propriété de la famille Aguttes) qui va naître en lieu et place de la salle des pas perdus qui représentait le véritable cœur de la gare lorsqu’elle était en activité.

La maison de ventes Aguttes reste à Lyon

Propriétaire des murs de la salle des pas perdus, la Maison de vente Aguttes (1) qui a loué son lieu prestigieux à la société Paris Society, conserve toutefois son bureau de représentation dans la gare. La 4e maison de vente française par le montant des ventes, première indépendante, a décidé en effet il y a un an et demi de prendre un virage stratégique en développant des bureaux de représentation à Lyon, Aix-en-Provence, Bruxelles, et de n’organiser ses ventes que sur son site de Neuilly.

« Aujourd’hui, le marché de l’art international se concentre sur quatre grandes villes dont Paris où l’on retrouve 70 % des acheteurs étrangers à nos ventes. Nous avons donc décidé de concentrer les ventes sur Paris mais nous restons néanmoins présents à Lyon où une équipe de cinq collaborateurs accueille nos clients, apporte ses services, son expertise sur des biens qui seront vendus dans la salle des ventes de Neuilly », précise Maximilien Aguttes, responsable du développement de la Maison de vente Aguttes.

(1) 66 millions d’euros de ventes réalisées l’an dernier avec un effectif de 60 collaborateurs qui évoluent dans quinze spécialités différentes.

Franck BENSAID

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?