Lyon Dernier concert de carillons à l’Hôtel de Ville ce dimanche

Le Grand Carillon, commandé en 1914 par le maire Édouard-Herriot, ne fut construit qu’à l’issue de la première guerre mondiale et inauguré le 11 novembre 1919  Photo Progrès /Nadine MICHOLIN
Le Grand Carillon, commandé en 1914 par le maire Édouard-Herriot, ne fut construit qu’à l’issue de la première guerre mondiale et inauguré le 11 novembre 1919  Photo Progrès /Nadine MICHOLIN

Du 12 juillet au 16 août, dans le cadre des festivités de Tout l’monde dehors, plusieurs concerts de carillons ont eu lieu dans la cour haute de l’Hôtel de Ville (Lyon 1er) et à l’église Saint-Pierre-de-Vaise (Lyon 9e)

Jean-Bernard Lemoine, président de l’association qui organise le festival de carillons, ancien carillonneur salarié de l’Hôtel de Ville, se félicite de la programmation cet été : « Malgré la crise sanitaire, ces concerts gratuits attirent du monde. Cette année, nous avons invité des carillonneurs de très haut niveau et du monde entier. Seul un Américain n’a pas pu se déplacer. Mais nous avons bénéficié de la venue de Gijsbert Kok, carillonneur de La Haye (Pays-Bas), Wim Berteloot de Bruges (Belgique) la Mecque du carillon, Anna Maria Reverte de Barcelone (Espagne) brillante musicienne de la Generalitat de Catalunya, et mon successeur à Lyon, le Nordiste Charles Dairay, médaillé d’Or et premier prix au Conservatoire National de Région de Douai (Nord) en 1996 qui s’est produit le 19 juillet. »

6 carillons à Lyon

Le nombre de carillons qui existent à Lyon :

Église Catholique-Sainte-Croix, 27 rue de Condé, Lyon 2e

Église Saint-Georges, quai Fulchiron, Lyon 5e

Église Saint-Paul, 3 place Gerson, Lyon 5e

Basilique de Fourvière, 8 place de Fourvière, Lyon 5e

Église Saint-Pierre-de-Vaise, 3 Boulevard Antoine-de-Saint-Exupéry, Lyon 9e

Hôtel de Ville, 1 place de la Comédie, Lyon 1er

Ce dimanche 16 août à 18 h, Jean-Bernard Lemoine se produira à l’église Saint-Pierre-de-Vaise où l’ensemble de 12 cloches appartenant à la Métropole a été réparé et inauguré en 1999. « C’est un endroit merveilleux pour écouter les carillons assis dans le parc à proximité ! Nos répertoires sont très variés avec de la musique classique et contemporaine. Et le public apprécie particulièrement les mélodies de Jacques Brel, Édith Piaf ou Serge Gainsbourg », précise le carillonneur honoraire de Lyon.

Puis à 21 h à l’Hôtel de Ville, la carillonneuse Chantal Bégeot, titulaire de la Cathédrale de Dijon, remplacera Anna Kasprzycka (Gdansk) initialement prévue dimanche soir et qui s’est blessée au poignet. Pianiste depuis l’âge de 6 ans, l’artiste Chantal Bégeot est multicarte piano, percussion, violon, ou encore harmonica, et a toujours su jongler avec les claviers.

Pour mémoire, le Grand Carillon avec vue à 360 degrés sur Lyon (200 tonnes de fonte), commandé en 1914 par le maire Édouard Herriot, ne fut construit qu’à l’issue de la première guerre mondiale et inauguré le 11 novembre 1919, avec 29 cloches. Il compte, depuis l’an 2000, 65 cloches qui permettent de jouer tous les répertoires musicaux. Surplombant la place des Terreaux, le carillon du beffroi de l’Hôtel de Ville a fêté l’an dernier ses 100 ans. C’est le deuxième carillon de France derrière celui de Chambéry.

Dimanche 16  août derniers concerts de carillons gratuits : à 18 h à l’église Saint-Pierre-de-Vaise et à 21 h à l’Hôtel de Ville de Lyon. Il est préférable de s’inscrire auprès de la mairie : 04 72 10 30 30.

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?