Rhône | Canicule Canicule à Lyon : « J’ai l’impression de me liquéfier »

Place des Terreaux, les jets d’eau ont fait le bonheur des petits comme des grands. Photo Le Progrès/Joël PHILIPPON
Place des Terreaux, les jets d’eau ont fait le bonheur des petits comme des grands. Photo Le Progrès/Joël PHILIPPON

Avec la canicule, les rues du centre-ville de Lyon, ainsi que les berges étaient peu fréquentées. Les Lyonnais sont allés chercher la fraîcheur ailleurs, au grand dam des commerçants.

« J’ai l’impression de me liquéfier ». Cette passagère du Vaporetto résume le sentiment général de cette journée, en vigilance orange canicule. Un pic à 38°C a été relevé dimanche en plaine par Météo France à 15 h 36.

Pour trouver de l’air, le bateau était donc une bonne solution. Cap Confluent, loueur de bateaux sans permis sur la darse de Confluence, était complet tout le week-end. « On a facilement plus d’air frais à bord. Les clients réservent surtout la formule 2 heures, qui permet de faire l’aller-retour vers l’Île Barbe. »

Des rues complètement désertes

Car, en centre-ville, l’air est peu respirable. Peut-être est-ce pour cela que les rues semblaient désertées. Au grand dam des commerçants. « Les Lyonnais sont partis en vacances, ou dans les parcs », hasarde cette employée de Starbucks Bellecour. Même chose sur les quais du Rhône, presque vides. Ici et là, on croise quelques groupes à l’ombre des arbres ou des ponts et de valeureux cyclistes. Les péniches sont loin de faire le plein. « Dès qu’il fait très chaud, il y a moins de monde, confirme Lucas, gérant de La Passagère. Il n’y a pas tellement d’air sur le Rhône. L’activité devrait reprendre après le 15 août. »

Place des Terreaux, les terrasses accueillent quelques clients en ce milieu d’après-midi. Mais ce sont surtout les jets d’eau qui ont fait le bonheur des petits comme des grands, ravis de pouvoir s’asperger un peu pour se rafraîchir.

Le Vieux Lyon semble plus fréquenté, avantagé par ses rues ombragées. Les glaciers notamment fonctionnent bien. Terre Adélice a ainsi récemment créé plusieurs stands pour servir ses clients plus rapidement et éviter l’attroupement d’une seule file. Mais le gros de l’affluence est attendu en fin de journée, comme l’explique Félix, gérant de La Fabrique Givrée. « Avec la chaleur, les clients viennent plutôt en décalé, en fin d’après-midi et en soirée. » Si les employés des cafés et glaciers sont à l’abri avec la climatisation, tous rapportent que la chaleur dégagée par les différentes machines rend leur tâche plus difficile, surtout avec le masque. « Mais on est tous logés à la même enseigne, alors on supporte », conclut Félix.

La vigilance orange canicule est toujours en vigueur. L’épisode caniculaire devrait durer jusqu’à mercredi sur l’agglomération lyonnaise, d’après Météo France.

Fahiya HASSANI

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?