Urbanisme C’est parti pour 3 mois de travaux au carrefour Grenette-Saint-Antoine

En marge de la construction du nouveau parking Saint-Antoine par Lyon Parc Auto, la Métropole va aménager le carrefour de la rue Grenette et du quai-Saint-Antoine, dans le cadre des Terrasses de la Presqu’île Rives de Saône. Photo Nadine MICHOLIN
En marge de la construction du nouveau parking Saint-Antoine par Lyon Parc Auto, la Métropole va aménager le carrefour de la rue Grenette et du quai-Saint-Antoine, dans le cadre des Terrasses de la Presqu’île Rives de Saône. Photo Nadine MICHOLIN

Les services de la Métropole prévoient des travaux d’aménagement jusqu'à début octobre dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île Rives de Saône sur ce carrefour proche du chantier de Lyon Parc Auto.

La réalisation des Terrasses Presqu’île représente la dernière séquence d’aménagement des Rives de Saône en centre-Ville. Cette végétalisation promise sur une surface de 2 hectares au lieu de 5 hectares initialement de la place d’Albon au pont Maréchal-Juin, sur le site de l’actuel vieux parking Saint-Antoine, ne verra pas le jour avant 2022-2023.

Et pour cause. La construction du nouveau parking par Lyon Parc Auto (LPA) accusait déjà un retard de trois ans avant le confinement le 17 mars. Les mesures sanitaires obligatoires depuis la reprise le 27 avril dans ce lieu clos avec équipes réduites ne font guère accélérer le chantier dont la livraison était prévue à la rentrée 2020. D’autre part, une fois livré, il faudra déconstruire l’ancien parking. Le site libéré de 8 500 m2 sera ensuite reconfiguré en un jardin fluvial au plus près de l’eau.

Pour autant, la Métropole envisage jusqu’à début octobre, des travaux d’aménagement du carrefour rue Grenette-Quai-Saint-Antoine, hors emprise LPA. Durant cette période qui avoisine un délai de près de trois mois, la circulation sera maintenue sur le quai Saint-Antoine, la rue Grenette et le pont Maréchal-Juin. Les cheminements piétons et traversées de chaussées seront adaptés selon l’avancement du chantier et les accès piétons assurés aux commerces et au marché du quai Saint-Antoine.

Les services de voirie de la Métropole travailleront à tour de rôle sur chacun des quatre angles du carrefour. Ce qui va durer à chaque fois environ deux semaines et demie. La chaussée du carrefour sera réalisée de nuit à la fin du chantier. Les aménagements des deux angles nord du carrefour seront provisoires, en attendant la libération des espaces occupés par l’ouvrage LPA.

Toujours dans le cadre du projet des Terrasses de la Presqu’île, si la place Saint-Nizier est achevée depuis décembre 2019 et laisse plus de place aux piétons avec une vitesse réduite à 20 km/h, la place d’Albon est toujours en cours de réaménagement pour faciliter l’accès aux quais et aux bas ports des rives de Saône. Le nord de la place est terminé et ouvert. Le sud et une partie le long du quai Saint-Antoine est sous emprise LPA (sortie du futur parking).

Projet des Terrasses de la Presqu’île

L’aménagement des Terrasses de la Presqu’île piloté par la Métropole, au croisement de la promenade aménagée en 2013 reliant l’île Barbe à la Confluence, est confié à un groupement d’entreprises dont l’architecte, urbaniste et designer, Jean-Michel Wilmotte & Associés sont mandataires.

Les Terrasses : 2 hectares aménagés

8 500 m² de jardin fluvial

400 m de promenade

30 essences d‘arbres différentes

Coût de 14 600 000 €

Parking Saint-Antoine : 770 places

200 emplacements vélos sécurisés

5 niveaux souterrains enterrés

Coût : 36 M€ financés par Lyon Parc Auto

Rives de Saône : 50 km de rives dans la Métropole

14 communes dont 5 arrondissements de Lyon

15 km de promenade piétonne aménagée

23 œuvres d’art ponctuent le parcours

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?