Environnement Métropole de Lyon : les véhicules polluants des particuliers bientôt interdits d’accès

En marge du conseil métropolitain le président de la collectivité, l’écologiste Bruno Bernard, a annoncé que la ZFE (Zone à faibles émissions) serait prochainement étendue aux véhicules des particuliers. En clair, si vous possédez un vieux diesel et que vous travaillez ou habitez à Lyon, vous feriez mieux d’en changer…

Lâchez vos vieux diesels si vous souhaitez accéder à Lyon ! Si la délibération votée en conseil métropolitain lundi 27 juillet avait une portée anecdotique (attribution de subventions à des PME dans le cadre de l’aide à l’achat de véhicules propres), elle a en tout cas permis de remettre le sujet sur la table.

Notamment sur celle que le président de la Métropole de Lyon a partagée avec les journalistes le midi. Devant son menu boulgour-tofu, l’écologiste Bruno Bernard a annoncé la future interdiction d’accès du centre de la Métropole aux véhicules polluants des particuliers.

Concrètement, cela passe par une extension de la ZFE (Zone à faibles émissions). Pour rappel, afin de réduire la pollution atmosphérique, la Métropole avait mis en place une zone d’interdiction d’accès aux véhicules professionnels – et non aux particuliers – les plus polluants. Cette ZFE, en vigueur depuis le 1er janvier, s’applique à Lyon, Villeurbanne, Vénissieux, Bron et Caluire. Elle est délimitée au nord par Caluire et par le boulevard périphérique nord dans le 9e arrondissement de Lyon, à l’est et au sud par le boulevard Laurent-Bonnevay et à l’ouest par les limites de la ville de Lyon. Le périphérique est exclu du périmètre, tout comme la M6-M7.

Des pistes pour aider les particuliers

Sont actuellement concernés par l’interdiction : les poids lourds diesel de plus de 10 ans, les camionnettes diesel de plus de 14 ans et les camionnettes essence de plus de 22 ans (non classés ou Crit’Air 4 et 5). Si un de ces véhicules pénètre ou stationne dans la ZFE, il risque une amende (68 € pour les camionnettes, 135 € pour les poids lourds).

Au 1er janvier 2021, l’interdiction sera étendue aux mêmes véhicules possédant la vignette Crit’Air 3, soit les poids lourds diesel de plus de 6 ans, les poids lourds essence de plus de 10 ans, les camionnettes diesel de plus de 9 ans et les camionnettes essence de plus de 14 ans.

Jugeant cette ZFE « insuffisante » en l’état actuel, Bruno Bernard a précisé vouloir élargir le périmètre, sans donner plus de détails. « À nous de l’étendre aux particuliers dans les années qui viennent », a-t-il ajouté. Un groupe de travail se mettra en place à la rentrée pour établir le tracé et les véhicules concernés. Le calendrier sera annoncé à l’automne.

Pour accompagner ce changement majeur, plusieurs pistes sont à l’étude. L’écologiste a évoqué de possibles aides aux personnes abandonnant leur véhicule, sous forme de prise en charge d’une partie de l’abonnement TCL ou d’un abonnement à un système d’autopartage, ou sous forme de prime de 500 € à l’achat d’un véhicule électrique, ce qui reviendrait donc à pérenniser cette aide existante (elle s’applique actuellement pour un achat jusqu’au 31 décembre 2020).

Rappelons que la Cour de justice de l’Union européenne avait condamné la France en octobre pour son incapacité à protéger ses citoyens contre la pollution de l’air. L’agglomération lyonnaise et ses 1,3 million d'habitants surexposés au dioxyde d’azote, un gaz toxique émis par le trafic routier, était spécifiquement pointée du doigt.

Diane MALOSSE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?