Patrimoine Il recense toutes les traboules lyonnaises

Depuis de longs mois, Julien Cavillon remet à jour méthodiquement l’inventaire de toutes les traboules lyonnaises . Photo Yves LE FLEM
Depuis de longs mois, Julien Cavillon remet à jour méthodiquement l’inventaire de toutes les traboules lyonnaises . Photo Yves LE FLEM

Depuis plusieurs mois, le Croix-Roussien Julien Cavillon recense avec passion et méthode les traboules lyonnaises. L’inventaire aujourd’hui conséquent, plus de 150 traboules répertoriées, est disponible depuis le 15 juillet sur le site www.traboules.fr

Lyonnais depuis sept ans, Croix-Roussien depuis trois, Julien Cavillon est tombé sous le charme de la capitale des Gaules. « Par pur plaisir de découverte et de balade, je me suis rapidement intéressé aux traboules, une particularité très locale, explique le trentenaire. Je me suis aperçu que j’avais du mal à regrouper les sources. Les informations sur le sujet étaient souvent éparpillées. »

« Un grand nombre sont malheureusement fermées ou condamnées »

Par curiosité, le jeune homme commence alors le recensement de ces passages piétonniers couverts, parfois obscurs et mystérieux, qui permettent de circuler d’une rue à l’autre en passant sous les habitations. L’activité se révèle vite chronophage mais Julien Cavillon s’y consacre avec cœur et passion durant ces moments de loisirs. « Au début, je l’ai fait pour moi. Mais petit à petit, je me suis pris au jeu », confie-t-il.

De façon méthodique, il élabore en ligne une carte détaillant la localisation de toutes les traboules qu’il visite. Pour chacune d’entre elles, le site est enrichi d’une description, de photos, d’un historique et des différents accès possibles.

À ce jour, Julien Cavillon a répertorié quelque 150 traboules. « Un grand nombre sont malheureusement fermées ou condamnées. Toutefois, certaines restent ouvertes au public, précise le jeune homme qui ambitionne, à terme, d’en établir une liste exhaustive. Il en reste encore beaucoup à compiler. Le travail est loin d’être fini mais le site va encore évoluer », promet-il.

Site : www.traboules.fr. Instagram : @lyontraboules

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?