Cinéma Lyon : Jean-Pierre et Luc Dardenne auront le Prix Lumière 2020

Jean-Pierre et Luc Dardenne  Photo Progrès /DR
Jean-Pierre et Luc Dardenne  Photo Progrès /DR

En octobre prochain, les artistes belges succéderont à Francis Ford Coppola, Jane Fonda, Catherine Deneuve, Martin Scorcese, Pedro Almodóvar ou encore Clint Eastwod à ce prestigieux palmarès.

Après Francis Ford Coppola l’an passé, Jane Fonda en 2018, puis Catherine Deneuve, Martin Scorcese ou Pedro Almodóvar les années précédentes, c’est la fratrie de cinéastes belges Jean-Pierre et Luc Dardenne qui recevront le 12e Prix Lumière lors du prochain festival du même nom, qui se déroulera à Lyon du samedi 10 au dimanche 18 octobre.

Membres du club très fermé des doublement palmés à Cannes, en 1999 pour « Rosetta » puis en 2005 pour « L‘Enfant », les deux frères ont également à leur actif le Prix du scénario, le Grand Prix et le Prix de la mise en scène du festival varois.

Il faudra donc désormais ajouter à cette liste le prestigieux prix lyonnais.

Jean-Pierre et Luc Dardenne sont souvent venus à Lyon, et notamment à l’Institut Lumière qui leur avait consacré une exposition en 2016.

Elle retraçait leur parcours avec un ensemble de photos prises par Christine Plenus de leurs débuts à La Fille inconnue, avec Adèle Haenel.

Luc Dardenne était également venu au Festival Lumière en 2013 et en 2019.

La fraternité originelle du cinéma

« Nous sommes très honorés de recevoir ce Prix Lumière 2020 », ont déclaré Jean-Pierre et Luc Dardenne. « Pour nous, deux frères cinéastes, ce prix recèle une émotion particulière. Il nous met en contact avec la fraternité originelle du cinéma, avec les deux frères qui ont filmé pour la première fois des corps, des visages d’hommes et de femmes, d’ouvriers et d’ouvrières sortant de leurs ateliers.

Plus d’un siècle après, nous filmons des corps, des visages qui sont les descendants de ceux filmés par les frères Lumière et nous essayons chaque fois de les filmer comme si c’était la première fois. Ce sera magnifique de recevoir ce Prix dans le cadre du festival qui fait dialoguer, comme nulle part ailleurs, le patrimoine mondial du cinéma et le public d’aujourd’hui », ont affirmé les deux cinéastes.

« C’est une immense joie que de décerner ce Prix Lumière aux frères Dardenne, c’est aussi une évidence dans l’époque que nous traversons. Avec passion, une constance qui fait penser à celle d‘Orwell, une formidable empathie pour les éclopés, à l’écart des diktats de la mode ou du box-office, les films de Jean-Pierre et Luc Dardenne explorent la vie de ceux qui dégustent, victimes des crises, de la mondialisation, prisonniers de l’intolérance religieuse, de ces’’misérables’’ sur lesquels s’étaient penché Hugo », a, pour sa part, commenté Bertrand Tavernier, président de l‘Institut Lumière.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?