Loisirs On a testé la piscine éphémère du parc de la Tête d’Or

Deux bassins et une aire de jeux aquatique composent la piscine provisoire au cœur du vélodrome qui se situe dans le parc de la Tête d'Or à Lyon.  Photo Maxime JEGAT
Deux bassins et une aire de jeux aquatique composent la piscine provisoire au cœur du vélodrome qui se situe dans le parc de la Tête d'Or à Lyon. Photo Maxime JEGAT
Photo Maxime JEGAT
Photo Maxime JEGAT
Cabine au style normand avant d'accéder aux bassins.  Photo Maxime JEGAT
Cabine au style normand avant d'accéder aux bassins. Photo Maxime JEGAT
Photo Maxime JEGAT
Photo Maxime JEGAT
Deux bassins et une aire de jeux aquatique composent la piscine provisoire au cœur du vélodrome qui se situe dans le parc de la Tête d'Or à Lyon.  Photo Maxime JEGAT Photo Maxime JEGAT Cabine au style normand avant d'accéder aux bassins.  Photo Maxime JEGAT Photo Maxime JEGAT

Au milieu du parc de la tête d’or, dans le vélodrome, une parenthèse de vacances de 2 000 mètres carrés. La piscine sera accessible aux Lyonnais jusqu’à fin août.

On y accède par des petits chemins ombragés : au milieu du vélodrome, une pelouse synthétique vert vif, sur laquelle sont joliment disposés parasols en paille et chaises longues bleues, roses et jaunes. Première étape : on enfile le maillot dans une des neuf cabines en bois bleues et blanches, façon Les Vacances de Monsieur Hulot. En sortant pieds nus, on regrette très vite de ne pas avoir pris de tongs : le sol est brûlant et pour des raisons sanitaires, on ne peut pas marcher sur la pelouse avec nos chaussures de ville.

« On est entre la plage et la piscine », explique Olivier Ribotta, le responsable du site. Pas de casiers, comme à la plage. Mais des règles sanitaires strictes, comme à la piscine : shorts de bain prohibés et interdiction de manger sur la pelouse synthétique. Il y a des douches pour se rincer avant ou après la baignade. Enfin, les bassins sont accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

« Amener les vacances à Lyon »

Une fois la serviette installée sous une pergola, à l’ombre, on découvre les bassins. Grands nageurs s’abstenir, l’idée est plutôt de se rafraîchir et de permettre aux enfants de jouer dans une eau à 29 degrés. Le plus grand bassin ne fait qu’un mètre de profondeur, pour 20 mètres de longueur. Il y en a un autre pour les tout-petits (60 centimètres de profondeur) et aussi une petite plateforme de jeux d’eau.

Le public n’a pas l’air très sportif. Il est principalement composé de familles ou d’adultes venus pour bronzer. « L’idée est surtout d’amener les vacances à Lyon », précise Olivier Ribotta.

Des « vacances » bien plus calmes qu’une plage sur La Côte d'Azur, puisque les journées sont divisées en créneaux de deux heures, pouvant accepter 80 personnes maximum, en raison du Covid-19.

À chaque fois, les lieux sont désinfectés, ce qui réduit d’ailleurs le temps passé sur place. Arrivés à 12 h 45, nous sommes invités à quitter les bassins à 14 h 15 et à libérer la pelouse une dizaine de minutes plus tard, certes un peu frustrés, mais surtout reposés et bronzés.

La piscine est ouverte de 10 h à 19 h 30 tous les jours. Réservations obligatoires sur Internet. Tarif : 2 euros pour 2 heures. La piscine n’est accessible qu’aux Lyonnais intra-muros.

Marion MAYER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?