Rhône Investir dans l'immobilier à Lyon: le placement qui rapporte toujours

A Lyon, la valeur patrimoniale des biens ne se dément pas et peut permettre à terme d’envisager des plus-values. Photo Frédéric CHAMBERT
A Lyon, la valeur patrimoniale des biens ne se dément pas et peut permettre à terme d’envisager des plus-values. Photo Frédéric CHAMBERT

Malgré la crise du coronavirus passée par là, les investissements immobiliers en région lyonnaise demeurent une valeur sûre. La pierre a toujours eu de la valeur et le marché locatif n’est pas prêt de perdre de sa dynamique.

C’était du jamais vu. En 2019 en France, plus d’un achat immobilier sur quatre a été réalisé dans un but locatif. Une progression de 25% en un an ! C’est ce que révèle une étude de Century 21. Les Français, et notamment les Lyonnais, ne sont plus rares à être propriétaires de leur résidence principale et d’un bien locatif en parallèle. Malgré la crise sanitaire, l’attractivité de la métropole aux yeux des investisseurs ne se démentira pas, selon de nombreux professionnels de l’immobilier. Tout au plus, il y aura un léger ralentissement, logique, de l’investissement en 2020. 

Assurance retraite

Investir, ce n’est pas qu’une affaire de cadres : les employés/ouvriers sont à l’origine de plus d’un quart des investissements locatifs, selon Century 21. Les ménages manquent de visibilité, s’inquiètent sur leur niveau de retraite mais peuvent emprunter à taux bas. “On voit aussi de plus en plus de jeunes, trentenaires, voire moins, à être déjà multipropriétaires”, constate Sylvain Grataloup, président de l’UNPI 69, l’Union nationale des propriétaires immobiliers.

Constituer du patrimoine

“Investir dans la pierre, c’est l’assurance de se constituer un patrimoine, une épargne, grâce à l'effet de levier du crédit. Voire de générer du revenu à terme”, analyse Charles Meunier, gestionnaire de patrimoine à Caluire-et-Cuire. Certes, à Lyon, il vous sera difficile de dégager de belles rentabilités locatives. Mais la valeur patrimoniale des biens ne se dément pas et peut permettre à terme d’envisager des plus-values. “Lorsque l’on est en phase d’augmentation du patrimoine, la meilleure solution sera d’emprunter. C’est en faisant du crédit que l’on s’enrichit !”

En chiffres

Evolution du prix/m2 :

1 an : +12 %

5 an : + 32,8%

10 ans : +63,4%

Part de locataires : 

55% (métropole de Lyon)

Loyer mensuel moyen : 

13,3€/m2

Rendement brut moyen : 

de 3 à 6%

Population : 

516 092  

Dans la métropole : 

160000 étudiants

Un placement sécurisé

Economie, démographie, vie culturelle, transports, établissements scolaires, sièges sociaux d’entreprise… La ville ne manque pas d’atouts. Selon le rapport PWC 2019, Lyon est même la 26e ville la plus attractive d’Europe pour les investisseurs en matière d’immobilier. La deuxième en France, après Paris. Un contexte favorable à l’investissement : à Lyon, près d’un tiers des achats ont été réalisés par une clientèle d’investisseurs ces derniers mois. 

Vacance locative faible

“Les investisseurs apprécient la dynamique du marché locatif de Lyon, où la vacance locative est faible, peu importe le quartier. La problématique n’est pas de trouver un locataire, mais de trouver le bon locataire”, observe Amaury du Port de Loriol, gérant de l’agence lyonnaise César et Brutus. Ce professionnel voit dans le marché lyonnais un placement sécurisé qui, en contrepartie, peine à dégager de la rentabilité en particulier dans l’hypercentre. 

Revers de la médaille

Forcément, qui dit marché attractif, dit prix à la hausse. On le sait, depuis plusieurs années maintenant, le marché de l’immobilier lyonnais ne cesse de grimper. Autant de le neuf que dans l’ancien. Une cote immobilière due à la rareté du foncier disponible et le manque d’offres à court et moyen terme de logements neufs collectifs. A titre indicatif, selon la Chambre des notaires du Rhône, le prix au m2 pour un studio à Lyon s’élevait à 2960 € en 2009, 3650 en 2014 et… 4950 en 2019. Rien qu’entre 2018 et 2019, le prix au m2 de ces petites surfaces a augmenté de 15%. Certains acheteurs oublient parfois qu’un retournement de marché n’est pas à exclure… Il faut toujours penser à la revente et à l’emplacement.

Investir

Mais au-delà de sa seule valeur, un bien immobilier à Lyon peut rapporter en faisant les bons choix en matière de fiscalité. “Bien investir, c’est choisir le bon emplacement, acheter au bon prix et penser à la revente, certes. Mais il faut surtout connaître la fiscalité”, conseille Charles Meunier. Meublé, meublé de tourisme, loi Pinel, baux commerciaux… Différents montages peuvent permettre d’optimiser son achat, en tirer le meilleur profit, voire de réduire son imposition.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?