Météo A Lyon, le premier semestre 2020 a été le plus chaud jamais observé

Les six premiers mois de l'année ont été bien plus chauds que les normales de saison. Photo Progrès/Maxime JEGAT
Les six premiers mois de l'année ont été bien plus chauds que les normales de saison. Photo Progrès/Maxime JEGAT

Selon Météo France, la France a vécu son premier semestre le plus chaud jamais observé. Lyon n'est pas épargné, et enregistre une anomalie de + 2,3°C par rapport aux normales de saison.

Météo France a publié ce mardi 30 juin son bilan climat pour le premier semestre 2020. Selon l'organisme, il s'agit des six premiers mois les plus chauds jamais observés en France. La température moyenne était de 12,5°C. Le mois de février par exemple, a été particulièrement doux avec + 3,6°C par rapport aux normales de saison.

"Il est au second rang des mois de février les plus doux derrière février 1990", détaille Météo France.

Photo capture d'écran Météo France
Photo capture d'écran Météo France

Lyon pas epargné

Lyon n'y échappe pas. Le Rhône a vu le mercure grimper en moyenne de 2,3°C au dessus des normales.

"C'est sur une grande partie centrale du pays que l'on trouve les anomalies les plus fortes pour ce premier semestre. Orly et Brive, par exemple, ont connu des températures moyennes plus chaudes que la normale de 2,4 °C sur les six premiers mois de l'année. Lyon, Chartres et Tours enregistrent  une anomalie de + 2,3 °C", explique l'organisme de météorologie.

Les données de Météo France sont mesurées en dehors de Lyon. Il est logique de penser que dans la capitale des Gaules, il a fait un peu plus chaud encore.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?