Lyon Centre commercial de la Part-Dieu : le chantier repart de plus belle

Le chantier de rénovation et d’extension du centre côté rue Servient. L’escalier monumental et l’entrée entièrement vitrée qui a reçu le nom de La Lanterne. Photo Progrès /Eric Baule
Le chantier de rénovation et d’extension du centre côté rue Servient. L’escalier monumental et l’entrée entièrement vitrée qui a reçu le nom de La Lanterne. Photo Progrès /Eric Baule
Le chantier de rénovation et d’extension du centre côté rue Servient. L’escalier monumental et l’entrée entièrement vitrée qui a reçu le nom de La Lanterne. Photo Progrès /Eric Baule

Interrompu pendant les mois de confinement, le projet de restructuration du centre commercial de la Part-Dieu a repris. Aujourd’hui plus de 300 personnes s’activent sur ce chantier aux imposantes dimensions. L’ouverture, prévue cet été, est décalée à la fin de l’année.

La période du confinement a-t-elle conduit le maître d’ouvrage Unibail-Rodamco-Westfield à modifier le plan initial du projet de restructuration du centre commercial de la Part-Dieu, conçu par l’architecte Winy Maas, comme certains le craignaient ? « Nous reprenons avec le même parti  » affirme Alexis Dubois, directeur du Développement. Le seul changement lié à la crise sanitaire se verra dans le calendrier. L’ensemble rénové et agrandi, gagnant au passage plus de 32 000 mètres carrés de surfaces commerciales (soit une soixantaine de nouvelles boutiques et restaurants), sera livré juste avant la fin de l’année. Les premières annonces évoquaient le printemps, puis l’été 2020. Pour les cinémas, (18 salles) il faudra attendre mi-2021.

Trois escaliers monumentaux

Construit dans les années 70, le bâtiment est en train de se métamorphoser autour de plusieurs idées-forces : trois nouvelles entrées assorties chacune d’un escalier monumental dont on distingue aujourd’hui les contours ; une rénovation intérieure qui touche aussi les façades anciennes qui seront nettoyées et lasurées ; et puis la toiture-terrasse et son immense verrière, le « dining plaza », lieu d’accueil des futurs restaurants et des cinémas.

Au-delà de La Lanterne, nouvelle entrée faite de transparences, construite côté rue Servient, ce sont bien les éléments de toitures « uniques » qui ont mobilisé les énergies. « Là, les plans ont été modifiés, affirme Alexis Dubois, mais c’était avant le confinement ». L’ancienne version trop « classique » a laissé place, selon le vœu du maître d’ouvrage, à « quelque chose de plus ambitieux ». Ainsi est né le concept de verrière dessiné à la façon de l’artiste Mondrian, c’est-à-dire mêlant carrés et rectangles, colorés sur la face intérieure.

 La verrière installée sur la toiture-terrasse. Visite du chantier avec Jean-Philippe Pelou, directeur du centre commercial et Alexis Dubois. Photo Progrès /
La verrière installée sur la toiture-terrasse. Visite du chantier avec Jean-Philippe Pelou, directeur du centre commercial et Alexis Dubois. Photo Progrès /

Des plantations sur la toiture-terrasse, nouvel espace public

L’intérêt, explique le directeur, « c’est de pouvoir jouer avec les pleins et les vides de manière assez subtile, ce qui permet d’amener de la lumière dans le bâtiment ». Ce nouvel ensemble de 4 000 mètres carrés sera vitré sur un tiers de sa surface. Les éléments peuvent s’ouvrir matin et soir assurant la climatisation naturelle de cet espace. C’est le principe du free cooling, (système de refroidissement passif qui permet de refroidir naturellement un bâtiment) qui a été adopté.

C’est à ce niveau, où viendront s’installer les terrasses des restaurants, que sera aménagé un jardin de 7 000 mètres carrés. Des fosses aménagées sur la toiture permettront d’y planter des arbres et de la végétation. Les visiteurs pourront accéder directement à ce nouvel espace public depuis l’entrée de La Lanterne, grâce à un jeu d’escaliers qui y a été aménagé.

Le montant du projet est, à ce jour, estimé à environ 390 millions d’euros.

A. DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?