Lyon Tony Garnier classé au patrimoine de l’Unesco ?

Le stade de Gerland conçu par Tony Garnier. L’ouvrage photographié ici en 2005 a connu pas mal de transformations.  Photo Progrès /
Le stade de Gerland conçu par Tony Garnier. L’ouvrage photographié ici en 2005 a connu pas mal de transformations. Photo Progrès /

Une association qui œuvre à la création d’un Institut Tony Garnier vient d’être constituée. L’objectif ? Valoriser et préserver les réalisations de l’architecte lyonnais. Et élaborer un dossier de candidature pour faire inscrire son œuvre sur la liste du Patrimoine de l’humanité géré par l’Unesco.

Préserver, valoriser l’œuvre de l’architecte lyonnais Tony Garnier qu’ils pensent être menacée ou en tout cas bien peu protégée… L’objectif énoncé en octobre dernier par Anne-Sophie Clémençon et Pierre Gras, tous deux historiens et chercheurs est toujours le même. Et ils n’entendent pas y renoncer.

Après avoir lancé une pétition, interpellé les candidats aux élections municipales, leur demandant de faire connaître leurs intentions concrètes concernant la protection du patrimoine Garnier à Lyon, voilà qu’ils annoncent la création « en bonne et due forme » d’une association de préfiguration Institut Tony Garnier. Comme « une piqûre de rappel ».

Comme pour mieux structurer leur intention. Une idée qui à terme, d’ici deux à trois ans, pourra prendre la forme d’une fondation abritée ou d’un organisme à but non lucratif. Mais étant donné « la lourdeur de la tâche », indique le président Pierre Gras, ils ont opté pour l’association. Les statuts viennent d’être déposés en préfecture. Ils sont huit, membres du conseil d’administration, et ils sont professeur d’université, architecte, président d’association ou enseignant…

 La Halle Tony Garnier, ancien abattoir de la Ville, ou l’arrivée de l’architecture moderne à Lyon   Photo Progrès /DR
La Halle Tony Garnier, ancien abattoir de la Ville, ou l’arrivée de l’architecture moderne à Lyon   Photo Progrès /DR
 La Cité Tony Garnier dans le quartier des Etats-Unis à Lyon 8e, ensemble urbain imaginé et réalisé par l’architecte lyonnais Tony Garnier dans les années 1920-30.   Photo Progrès /JOEL PHILIPPON
La Cité Tony Garnier dans le quartier des Etats-Unis à Lyon 8e, ensemble urbain imaginé et réalisé par l’architecte lyonnais Tony Garnier dans les années 1920-30.   Photo Progrès /JOEL PHILIPPON
 Tirage d’architecte de 1911, de l’hôpital de Grange-Blanche à Lyon, ensemble architectural réalisé par Tony Garnier   Photo Progrès /Pierre AUGROS
Tirage d’architecte de 1911, de l’hôpital de Grange-Blanche à Lyon, ensemble architectural réalisé par Tony Garnier   Photo Progrès /Pierre AUGROS
 La Halle Tony Garnier, ancien abattoir de la Ville, ou l’arrivée de l’architecture moderne à Lyon   Photo Progrès /DR  La Cité Tony Garnier dans le quartier des Etats-Unis à Lyon 8e, ensemble urbain imaginé et réalisé par l’architecte lyonnais Tony Garnier dans les années 1920-30.   Photo Progrès /JOEL PHILIPPON  Tirage d’architecte de 1911, de l’hôpital de Grange-Blanche à Lyon, ensemble architectural réalisé par Tony Garnier   Photo Progrès /Pierre AUGROS

Une association pour quoi faire ?

Prendre toutes initiatives permettant de pérenniser l’œuvre conceptuelle et les réalisations bâties de Tony Garnier. C’est le rôle de l’Institut. Avec à la clef au moins trois demandes : inciter les élus à protéger les réalisations de celui qui a conçu de nombreux ouvrages dans les années trente lorsqu’Édouard Herriot était maire ; faire en sorte qu’un état du patrimoine sur Tony Garnier promis par les candidats aux Municipales s’accompagne d’un moratoire sur les démolitions ; puis rappeler aux élus, le projet de candidature pour le classement au patrimoine de l’Unesco du patrimoine de Tony Garnier. Incluant celui de Lyon et de Boulogne-Billancourt.

« Si ce travail-là n’est pas fait, on ne pourra pas défendre le patrimoine de l’architecte », qui a notamment réalisé au début du XXe siècle, la Halle, le stade Gerland, l’hôpital Grange-Blanche et la Cité des États-Unis, indique Pierre Gras.

A. DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?