Lyon À Fourvière, la façade ancienne qui ne tient qu’à un fil

Le morceau de façade conservé, étayé sera intégré au projet.  Photo Progrès/Aline DURET
Le morceau de façade conservé, étayé sera intégré au projet.  Photo Progrès/Aline DURET
Photo Progrès/Aline DURET
Photo Progrès/Aline DURET
Le morceau de façade conservé, étayé sera intégré au projet.  Photo Progrès/Aline DURET Photo Progrès/Aline DURET

Les travaux de restauration de la maison Carrée à Fourvière ont repris avec une phase assez étonnante. Le réaménagement de la future entrée du musée intégrera une partie ancienne datant du début XIXe siècle qu’il a fallu conserver.

On peut difficilement passer à côté sans le remarquer… Mais quel est donc ce morceau de façade qui a échappé comme par miracle à une démolition qui a touché d’autres bâtiments ? Nous sommes à Fourvière, place du Cloître, sur le chantier de restauration de la grande maison Carrée située à deux pas de l’esplanade et de la Basilique. Et ce n’est pas un miracle, mais la volonté de conserver un élément ancien, datant du début du XIXe siècle. Il sera intégré au projet en cours.

En charge de la restauration, les architectes de l’agence RL & A nous en disent plus : « cette partie, avec ses fenêtres ornementales et ses sculptures, était intéressante ». Situé tout à côté de l’observatoire, ce petit ensemble qui semble si fragile tant il est étayé fera partie d’un bâtiment futur composé d’une structure métallique vitrée, appelée à devenir l’entrée du musée. Il se trouve juste devant une trouée béante où sont réalisées des fouilles archéologiques. Qui viennent tout juste de redémarrer. La partie arrière sera revue afin de dégager les vitraux d’une ancienne chapelle.

«On ne sait pas ce que l’on va trouver»

Les travaux ont repris sur les hauteurs de la colline depuis le 11 avril avec leur lot de mesures contraignantes qui viennent s’ajouter à « un chantier déjà complexe », précise Magaly Chatain, Déléguée Générale de la Fondation Fourvière. Du coup, on redoute un retard dans le calendrier qui se compte en semaines.

Le réaménagement des parties intérieures et extérieures de la maison Carrée, édifice classé au titre des monuments historiques depuis 2009 avance, poursuit la directrice, « mais on va se retrouver bloqué par les fouilles. On ne sait pas ce que l’on va trouver. »

 La pose spectaculaire de la verrière a eu lieu en août 2019.   Photo Progrès /Aline DURET
La pose spectaculaire de la verrière a eu lieu en août 2019.   Photo Progrès /Aline DURET

Après la très spectaculaire installation de la couverture en verre, dessinée par Patrick Deveraux (Dodeka architecte, en charge du second oeuvre) venue coiffer la cour intérieure de l’édifice, les entreprises en charge de la restauration ont repris la toiture, refait les façades et les menuiseries.

Les aménagements intérieurs sont en cours sur le bâtiment principal.

Quant à la tour de l’observatoire voisine, les éléments de couverture ont été refaits en attendant une restauration des façades…

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?