Urbanisme Le futur poumon vert de La Confluence se dessine

Premier secteur du parc “Champ”, le “Petit Champ” sera composé d’une allée piétonne entre le quai Perrache et la rue Wuillerme, comportera une cinquantaine d’arbres et jusqu’à 82 d’ici à novembre.  Photo Progrès /J. GARAVEL
Premier secteur du parc “Champ”, le “Petit Champ” sera composé d’une allée piétonne entre le quai Perrache et la rue Wuillerme, comportera une cinquantaine d’arbres et jusqu’à 82 d’ici à novembre.  Photo Progrès /J. GARAVEL
Le terrain situé devant le parking du musée des Confluences servira de pépinières aux jeunes pousses des parcelles du Champ.  Photo Progrès /J. G.
Le terrain situé devant le parking du musée des Confluences servira de pépinières aux jeunes pousses des parcelles du Champ.  Photo Progrès /J. G.
Un chemin piéton de 2 mètres de large sera créé le long de la rue Wuillerme.  Photo Progrès /J. GARAVEL
Un chemin piéton de 2 mètres de large sera créé le long de la rue Wuillerme. Photo Progrès /J. GARAVEL
Au nord de la station BP, l’ancien terrain ayant abrité les chaudières provisoires du chauffage urbain est prêt à accueillir une partie des 674 jeunes pousses.  Photo Progrès /Jean GARAVEL
Au nord de la station BP, l’ancien terrain ayant abrité les chaudières provisoires du chauffage urbain est prêt à accueillir une partie des 674 jeunes pousses.  Photo Progrès /Jean GARAVEL
Recomposition de la portion de la rue Wuillerme entre la French Tech (à g) et la halle Caoutchouc.  Photo Progrès /Jean GARAVEL
Recomposition de la portion de la rue Wuillerme entre la French Tech (à g) et la halle Caoutchouc.  Photo Progrès /Jean GARAVEL
Premier secteur du parc “Champ”, le “Petit Champ” sera composé d’une allée piétonne entre le quai Perrache et la rue Wuillerme, comportera une cinquantaine d’arbres et jusqu’à 82 d’ici à novembre.  Photo Progrès /J. GARAVEL Le terrain situé devant le parking du musée des Confluences servira de pépinières aux jeunes pousses des parcelles du Champ.  Photo Progrès /J. G. Un chemin piéton de 2 mètres de large sera créé le long de la rue Wuillerme.  Photo Progrès /J. GARAVEL Au nord de la station BP, l’ancien terrain ayant abrité les chaudières provisoires du chauffage urbain est prêt à accueillir une partie des 674 jeunes pousses.  Photo Progrès /Jean GARAVEL Recomposition de la portion de la rue Wuillerme entre la French Tech (à g) et la halle Caoutchouc.  Photo Progrès /Jean GARAVEL

Les travaux de construction du “Champ”, qui s’étendra sur 5,5 hectares entre le cours Charlemagne et le quai Perrache, vont bon train.

Après le confinement, les ouvriers s’activent à terminer les immeubles construits à l’ouest de l’Hôtel de Région. En bout de presqu’île, les travaux vont également bon train autour de la halle Girard et de l’Hôtel 71.

Les paysagistes de Parcs et Sports mettent la dernière main à un parc qui a déjà accueilli une cinquantaine d’arbres (chênes, frênes, poiriers, érables). En novembre, 32 nouveaux sujets seront ajoutés.

5,5 hectares de parc

Appelé “Le Petit Champ”, ce parc constitue le premier secteur du Champ, espace de verdure et d’arbres qui s’étendra sur la pointe sud de La Confluence, entre le cours Charlemagne et le quai Perrache. Une zone actuellement en totale effervescence, avec des employés d’Eiffage qui reconstituent, sur une cinquantaine de mètres, la portion de la rue Wuillerme, condamnée pendant la création de ce parc. Ils suppriment aussi la terre entourant les abords de la halle, dont le toit avait brûlé lors d’un incendie en mars 2019.

Un quartier à embellir

Les paysagistes de la société Térideal créent un cheminement doux pour les piétons le long de la rue Wuillerme. Après avoir aménagé le terrain vague situé à l’arrière de la station BP, ils finalisent un triangle compris entre le cours Charlemagne et la rue Wuillerme. Deux emplacements qui serviront de pépinières à 674 « jeunes pousses » destinées à être plantées dans les futures parcelles des 5,5 hectares du Champ. Des aménagements qui, associés à la pose d’une quinzaine de troncs d’arbres sur le large trottoir partant de la station jusqu’à la rue Eynard pour éviter le stationnement sauvage, embellissent un quartier jusqu’alors un peu en friche.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?