Lyon Pourquoi la façade toute neuve de l’Hôtel-Dieu est-elle déjà tâchée de noir ?

Depuis quelques semaines des taches sombres sont apparues sur la façade rénovée récemment de l’Hôtel-Dieu.   Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Depuis quelques semaines des taches sombres sont apparues sur la façade rénovée récemment de l’Hôtel-Dieu.  Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Photo Progrès /Joël PHILIPPON
Depuis quelques semaines des taches sombres sont apparues sur la façade rénovée récemment de l’Hôtel-Dieu.   Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON Photo Progrès /Joël PHILIPPON

Partout ou presque, elles ont recouvert l’édifice qui a ouvert ses portes en 2018.

Il ne faut pas lever le nez bien haut pour s’en apercevoir. Et du coup, plusieurs passants ont signalé le phénomène avec quelques interrogations. La belle façade du Grand Hôtel-Dieu, tout juste réhabilitée, celle qui longe le Rhône et que l’on doit à l’architecte Soufflot, serait-elle déjà victime de la pollution ? Quelles sont donc ces taches noires qui partout ou presque ont recouvert l’édifice qui a ouvert ses portes en 2018.

En allant voir de plus près, on s’aperçoit en fait que ce sont de petites toiles d’araignées comme accrochées un peu partout dans chaque interstice des pierres. Si, du coup l’apparence s’en trouve modifiée, il n’y aurait pas, selon les spécialistes, péril en la demeure. Les araignées tendent à se développer sur les façades des bâtiments et à tisser leur toile, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

Est-ce en raison de la météo ou de l’exposition des façades, cela reste en tout cas, un peu mystérieux pour les architectes qui ont œuvré à la restauration de ce magnifique bâtiment. Un phénomène qui n’entraînerait aucun dommage, ni dégradation. La solution préconisée ? Un brossage de pierres de temps en temps… De l’entretien courant, en somme.

A.DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?