Loisirs Piscines : cet été, à Lyon, ce sera deux heures par jour

Le Centre Nautique Tony Bertrand ne pourra accueillir que 150 personnes par vague de deux heures. /Photo Frédéric CHAMBERT
Le Centre Nautique Tony Bertrand ne pourra accueillir que 150 personnes par vague de deux heures. /Photo Frédéric CHAMBERT

Pandémie oblige, les contraintes obligent la Ville à faire évoluer son offre : des jauges réduites suivant la surface des bassins, une utilisation limitée à deux heures pour 2 euros (tarif unique) et la création d’une piscine éphémère au cœur du Parc de la Tête d’Or.

En période estivale et de surcroît en pleine canicule, les piscines font le bonheur des Lyonnais. En plus des quatre habituelles (le Centre Nautique Tony-Bertrand, Gerland, Mermoz, la Duchère),  une petite dernière, éphémère, prendra place au Vélodrome de la Tête d’Or, pour l'été.

Sans compter, le centre nautique de Vénissieux et l’Aquavert à Francheville. Toutes ouvriront de manière échelonnée entre le 1er  et le 3 juillet jusqu’au 6 septembre avec une nouvelle configuration assortie de restrictions en raison de l’épidémie du Covid-19.

L’été sera marqué par une forte réduction inéluctable des jauges en fonction de la superficie des bassins. Ainsi au sein du plus grand, le Centre Nautique Tony Bertrand (CNTB) ne pourra abriter que 150 personnes par vague de deux heures en instantané. À Mermoz et Gerland, qui rouvre un an supplémentaire, ce sera 120 personnes et au Vélodrome, 80 personnes.

Deux bassins et une plateforme de jeux d’eau au Vélodrome

Autre contrainte, le fonctionnement adapté avec une offre uniquement destinée aux Lyonnais et sur réservation (sur internet ou auprès des associations), ce qui devrait fluidifier les entrées et les sorties. L’adjoint à la sécurité, Jean-Yves Sécheresse espère bien ainsi éviter les éventuelles tensions dans les files d’attente. Entre chaque sortie, le site sera désinfecté. Seule bonne nouvelle : le tarif unique pratiqué s’élève à 2 euros pour 2 heures et une ouverture constante de 10 heures à 19h30 pour toutes les piscines.

Quant à l’installation et l’exploitation de la piscine éphémère du Vélodrome dont le coût s’élève à 300 000 €, elles sont assurées par un opérateur privé (Weeloc City) choisi au terme d’une procédure de marché public.

« On travaille avec un prestataire pour ce complément de grande qualité. Ce sera comme à la plage, il n’y aura pas de vestiaires. On se change sur place » annonce Yann Cucherat, l’adjoint aux sports, qui espère que cette première à Lyon fera école.

Sur le site, trois dispositifs d’animation vont être installés : deux bassins et une plateforme de jeux d’eau (accès PMR possible). 2 000m2 de plage seront aménagés avec du mobilier dédié offrant des espaces de lecture, de détente, de jeux et des zones ombragées.

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?